L'Isnar IMG s'invite au ségur de la santé

Destiné à rebâtir l'hôpital public et à revaloriser les carrières hospitalières, la concertation baptisée "Ségur de la santé" par Olivier Véran a fait l'impasse, semble-t-il, sur la médecine de ville. Mais le syndicat d'internes en médecine générale Isnar IMG a décidé de participer à cette concertation qui débutera le 25 mai prochain. 

Si de nombreux syndicats ont fait part de leur scepticisme quant à l’organisation du Ségur de la santé mis en place par Olivier Véran qui devrait lancer dès ce 25 mai une refonte des rémunérations des personnels hospitaliers, d’autres ont manifesté leur enthousiasme en souhaitant y participer. 

Il en va ainsi du syndicat des internes en médecine générale Isnar IMG qui dans un communiqué a exprimé l’envie et le besoin de participer à cette première réunion. 

« La crise sanitaire a réaffirmé notre rôle prépondérant dans le système de santé, en dépit d’un statut qui peine sévèrement à être revalorisé. En tant que praticiens de demain, nous sommes aux premières loges pour être force de propositions », rappelle dans ce communiqué l’Isnar IMG. 

Le syndicat d’internes en médecine générale fait remarquer que « le système de santé ne pourra être repensé uniquement autour de l’hôpital public ». En effet, cette concertation ne concerne guère que les hospitaliers. Il n’empêche : l’Isnar rappelle que les acteurs de santé attendent « une refonte systémique du système de santé. Le maillage entre professionnels doit guider les réflexions mais ne pourra se faire sans une revalorisation des statuts ». Pour l’Isnar, ce Ségur de la santé doit servir à tisser « le lien ville-hôpital ». Ainsi, l’Isnar répond présent à la première réunion du Ségur de la santé le 25 mai prochain. Sans avoir été officiellement invité…

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

« Il faut délocaliser la simulation, pas la concentrer dans les CHU »

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.