Mission de service public 06, excellente ambiance ch. j. med. pour longue collab, pas sérieux s’abstenir

Article Article

Dans son bureau du Centre de Santé Départemental de Puget-Théniers, le Dr Aubanel jongle entre consultations, réunions et projets innovants. Infatigable directrice, elle est l'âme de ce lieu ouvert fin 2020 pour faciliter l'accès aux soins dans l'arrière-pays azuréen.

Mission de service public 06, excellente ambiance ch. j. med. pour longue collab, pas sérieux s’abstenir

© DR. 

Le Dr Aubanel a baigné depuis son enfance dans l'univers médical. Ses parents, tous deux médecins, lui ont transmis ce goût d'aider les autres. Une fibre sociale et humaniste qui l'a naturellement conduite à embrasser la carrière médicale. Mais plutôt que le libéral, avec ses contraintes, elle a privilégié le salariat au sein de l'administration territoriale de la Santé. Un choix lui permettant de concilier engagement professionnel et équilibre personnel.

Aujourd'hui directrice de la Santé du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, elle peut ainsi déployer toute son énergie pour développer l'offre de soins dans le département, notamment via le centre de Puget-Théniers.

 

Un été qui n’en finit pas

Il fait encore très chaud, en ce début d’automne sur toute la France et le petit courant d’air qui traverse le bureau d'Isabelle Aubanel, sur les hauteurs de Puget-Théniers, à 40 km à vol d’oiseau de Nice, est le bienvenu. What’s up Doc lui demande d’où lui vient sa vocation et sans hésiter elle répond : “Mes parents étaient tous les deux médecins et m’ont transmis très tôt cet humanisme chevillé au corps, cette philosophie du "prendre soin" qui l'anime encore aujourd'hui.

Un dernier et rapide coup d'œil sur ses mails, où se finalise le lancement du Bus santé, tant attendu sur les routes par les patients et qui permettra de se rendre dans les villages pour du "renouvellement d'ordonnances" et de la "téléconsultation", mais aussi de la "prévention" et du "dépistage".  Elle est enfin disponible : “Je me focalise uniquement sur ma tâche et j’ai le temps de le faire. Mes journées sont bien remplies mais mon impact et celui de mes collègues est indéniable, nous servons vraiment à quelque chose…

 

Sous le soleil de la Côte d'Azur, des déserts médicaux à résorber

Malgré ses paysages enchanteurs, l'arrière-pays azuréen souffre d'une pénurie de médecins. Le littoral concentre l'essentiel de l'offre de soins dans les Alpes-Maritimes.

Dès que l'on s'éloigne de la côte, le nombre de médecins décroît rapidement. Pourtant, près d'un habitant sur deux dans le département réside dans l'arrière-pays.

Cette situation inquiétante a conduit l'ARS à classer une grande partie du territoire en "zone d'intervention prioritaire". Un zonage pointant les territoires où la densité médicale ne permet pas un accès aux soins optimal pour la population.

Résultat, les habitants de l'arrière-pays doivent souvent parcourir de nombreux kilomètres pour consulter un médecin. Un problème majeur en termes de santé publique et d'équité territoriale.

D'où le plan "Stop aux déserts médicaux" lancé par le Département pour renforcer le maillage médical rural. Avec l'espoir que les dispositifs mis en place fassent revenir progressivement les blouses blanches dans l'arrière-pays provençal. 

 

Le sens du service public 

Plusieurs fois dans l’entretien avec Isabelle Aubanel reviennent les notions de “sens” et de “service public”, tant de mots qu’on associe ailleurs également à “travail à la chaîne” et “épuisement” mais qui ici, résonnent différemment. Dans l’arrière-pays, on a compris qu’un médecin qui travaille trop ne tiendra pas longtemps et chaque maillon de la chaîne, décideurs, soignants, patients à conscience de l’importance du Centre de Santé (CDS) et de son bon fonctionnement pour l’équilibre de toute la vallée. Alors oui, on travaille, mais dans de bonnes conditions en respectant un rythme de vie normal. Et on y trouve même un certain plaisir qu’on croyait disparu en tant que médecin. Isabelle Aubanel précise “le département a compris le besoin de soins de qualités sur tout le territoire et l’arrière-pays et nous donne les moyens d’exercer dans de bonnes conditions”

Pour Isabelle Aubanel, le cadre dans lequel elle exerce lui permet de renouer avec l’essence de son engagement. Lorsqu'elle officie dans ce village de la vallée du Var. Elle insiste sur le plaisir de pratiquer une "vraie médecine, de la médecine pour le patient". Dans ces territoires isolés, elle prend le temps d'établir une relation de confiance avec des patients qui la considèrent avec énormément de respect. "La relation avec les gens que nous traitons est pérenne : ici on connait des familles entières, que l’on accompagne des vies d’une naissance à un décès et on garde un lien fort avec les personnes que l’on croise. Ce n’est pas une médecine sans âme. Bien sûr, il y a du travail mais il est porteur de sens…"

Loin de l'agitation du littoral azuréen, Isabelle Aubanel ne se contente pas d'enchaîner les consultations. Elle s'investit pleinement dans les projets de prévention, de promotion de la santé et apprécie ces activités d’éducation à la santé publique, lui permettant d'avoir une approche plus globale de la patientèle du canton.

 

Un cocktail main/tronçonneuse dangereux ! 

Elle est fière de contribuer à la "mission de service public" du département, cette philosophie altruiste qu'elle a faite sienne dès son plus jeune âge. Avec humanisme, elle place le patient au cœur de son engagement, dans un cadre qui permet aux soignants d'exercer sereinement. “Les médecins ici ne sont jamais totalement livrés à eux-mêmes” :  Isabelle Aubanel loue les conditions d'exercice stimulantes au sein d'une équipe pluridisciplinaire. “Stimulant, ça veut dire qu’on peut voir arriver une main abîmée par une tronçonneuse en fin de journée ou un début d’infarctus qui nous attend patiemment devant l’entrée… Là, il faut agir vite et bien. Ambulance, hélicoptère vers Nice en moins de 10 minutes, premiers soins, on est dans le très concret !” L’ouverture prochaine, en étroite collaboration avec l'hôpital, d’un sas technique équipé d’une table de radio avec télétransmission et téléexpertise est sa priorité actuelle.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/page/cd-06-alpes-maritimes

Isabelle Aubanel est médecin Territorial salariée du Département depuis 25 ans et exerce au centre de santé de Puget Theniers depuis son ouverture en 2022, ce qui lui procure un équilibre vie professionnelle/personnelle, chose impensable à l’époque pour ses parents, omniprésents 7j/7 auprès de leur patientèle. Autres temps, autre époque (révolue ?). Et pourtant, avec son engagement chevillé au corps et sa vision humaniste de la médecine de proximité, Isabelle Aubanel incarne parfaitement les valeurs que le centre de santé propose aux jeunes médecins qui souhaitent les rejoindre. 


Son objectif est de les convaincre que l'aventure dans ces territoires provençaux désœuvrés, où chaque patient est unique et précieux, leur rappellera pourquoi ils ont choisi médecine et pourquoi le plus beau métier du monde, sous le chant des cigales et cette unique lumière provençale, est vraiment le plus beau métier du monde.

- Écrit au soleil avec l'aide du CD06
0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers