Hôpital de Lons-le-Saunier, et maintenant un collectif de patients créé pour dénoncer les dysfonctionnements

Article Article

La fille d'une patiente décédée a créé un collectif baptisé Les victimes de l'hôpital pour dénoncer des "erreurs médicales" et des "prises en charge inhumaines" dans l'établissement de Lons-le-Saunier.

Hôpital de Lons-le-Saunier, et maintenant un collectif de patients créé pour dénoncer les dysfonctionnements

© Midjourney x What's up Doc

"Ce qui m'a fait créer ce collectif, c'est le décès de ma maman et le manque d'humanisme lors de sa prise en charge", confie Marie-Hélène Girard, qui dit avoir également elle-même souffert d'une "mauvaise prise en charge" lors d'une opération de la vésicule biliaire à l'hôpital de Lons-le-Saunier.

Elle fustige les diagnostics inexacts posés, selon elle, en octobre dernier alors que sa mère de 85 ans se plaignait de douleurs extrêmes. En décembre, la vieille dame est finalement hospitalisée, avant d'être transférée à l'hôpital de Champagnole (Jura), contre l'avis de sa fille, qui ne peut se déplacer.

"Ma maman est décédée sept jours plus tard, seule. Et le pire, c'est qu'on ne sait toujours pas vraiment de quoi elle est morte", confie Marie-Hélène Girard.

Pour l’instant 38 personnes ont rejoint ce collectif

Trente-huit personnes ont rejoint à ce jour le collectif, qui "continue de grossir" depuis son lancement samedi 27 janvier.

La direction de l'établissement relève de son côté un "contexte sanitaire difficile". Entre novembre 2023 et janvier 2024 "le centre hospitalier a été, comme la plupart des autres établissements publics de santé, sujet à des afflux de patients liés notamment aux épidémies de grippe ou encore de Covid voire de réductions de l'offre sanitaire libérale".

La direction défend également "l'engagement du personnel hospitalier" dont la mise en cause, "sans doute symptôme d'une société qui s'interroge et qui doute, (...) est inacceptable".

L’hôpital de Lons-le-Saunier est déjà confronté à plusieurs plaintes

L'hôpital de Lons-le-Saunier est par ailleurs concerné par plusieurs plaintes de nature différente.

Une famille, qui reproche à l'hôpital d'avoir mis cinq jours à déceler l'hémorragie cérébrale de son bébé, resté handicapé, malgré l'insistance de sa mère, a ainsi déposé plainte contre l'établissement. Une information judiciaire a été ouverte pour "blessure involontaire avec ITT de moins de trois mois par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence", indique le parquet de Lons-le-Saunier.

La veuve d'un médecin urgentiste de l'hôpital a également déposé plainte contre X pour "homicide involontaire et non-assistance à personne en danger" après le décès de son mari du Covid-19 en avril 2020. Une information judiciaire a été ouverte en mai 2023.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/un-medecin-tabasse-lhopital-par-le-frere-dun-patient-decede

Enfin, l'hôpital est visé par une enquête préliminaire pour "harcèlement", confirme le parquet.

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers