Olivier Véran glisse 240 millions d'euros dans le rénovation du CHU de Bordeaux

Par ici la monnaie. Le ministre de la Santé a annoncé un investissement de l'Etat à hauteur de 240 millions d'euros pour la rénovation du CHU de Bordeaux. Une somme qui s'inscrit dans le plan d'investissement de 19 milliards prévu dans le cadre du "Ségur de la santé".  

Le CHU de Bordeaux, un gros chantier dont l'addition s'élève à pas moins de 800 millions d'euros sur les dix prochaines années. Ce mardi 6 avril, Olivier Véran a annoncé un engagement de l'Etat à hauteur de 240 millions pour aider à cette restructuration. 

La somme vient du plan d'investissement de 19 milliards prévu par le "Ségur de la santé". Elle va permettre de réaliser dix opérations de travaux (90.000 m2 à construire et autant à restructurer) sur les trois sites du CHU a précisé le directeur général du CHU Yann Bubien lors d'une conférence de presse, comme le rapporte l'AFP. 

"La situation du CHU de Bordeaux est paradoxale: il est à la fois classé premier depuis 4 ans dans l'hebdomadaire Le Point et Newsweek l'a même qualifié d'excellent mais il se classe bon avant-dernier en matière de vétusté des bâtiments... Ce qui veut dire que vous savez transformer le plomb en or", a précisé Olivier Véran lors d'une visioconférence. Avant d'ajouter : "Dans certains bâtiments des années 70, il y a une douche pour 25 lits. Il était urgentissime de transformer ce CHU pour lui donner les moyens de ses ambitions". 

Ce projet prévoit  la restructuration du «tripode», le bâtiment iconique de l'hôpital Pellegrin ainsi que la reconstruction de sa maternité ou encore la préservation et la restauration des bâtiments historiques de l'hôpital Saint-André, en plein centre-ville. 

Le reste des travaux du Nouveau CHU sera notamment financé par des cessions de terrains et bâtiments, à hauteur «d'une centaine de millions d'euros». Le chiffre exact n'est pas encore connu. Quant à la crise sanitaire, elle n'est pas sans impact sur ce projet de grande ampleur. "Des fermetures de lits prévues ne sont plus à l'ordre du jour", a annoncé Yann Bubien. 

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

D’après l’OMS, augmenter les taxes sur l’alcool permettrait de diminuer le nombre de cancer en Europe. Une conviction défendue par le biais d’une...

L’Assurance Maladie voit rouge. Après avoir déposé plainte contre douze centres de santé en ophtalmologie cet été, elle vient d’allonger la liste de...

Selon les révélations du Financial Times, les laboratoires Pfizer et Moderna s’apprêtent à augmenter les prix de leurs vaccins. Une réévaluation qui...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.