Toujours du Covid, mais l'urgence c'est la bronchiolite qui touche de plus en plus de régions

Article Article

Santé Publique France a publié hier soir son point épidémiologique hebdomadaire sur l’épidémie de coronavirus. Le Covid est en voie de ne plus être une urgence sanitaire mondiale même si le bilan est mitigé en France. La bronchiolite, elle, s’étend sur plusieurs régions.

Toujours du Covid, mais l'urgence c'est la bronchiolite qui touche de plus en plus de régions

© IStock 

Mais oui le Covid n'a pas vraiment dit son dernier mot : le taux d’incidence est maintenant supérieur à 500/100 000 habitants au niveau national et le nombre de décès est en hausse cette semaine. Les plus âgés sont les plus touchés. On comptabilise 67 948 nouveaux cas contre 66 564 une semaine auparavant. Le nombre total de patients hospitalisés s’est établi pour sa part à plus de 18 000, un niveau semblable à la mi-août.

Toutefois le directeur de l’OMS a stipulé que le nombre de décès signalés chaque semaine est proche de son plus bas niveau jamais enregistré depuis le début de la pandémie, et fait valoir que les deux tiers de la population mondiale sont vaccinés, dont 75% du personnel de santé et des personnes âgées.

En outre-mer le taux d’incidence continue de baisser.

"Nous n'avons jamais été dans une meilleure position pour mettre fin à l'urgence sanitaire mondiale"

Plus de deux ans après avoir décrété l'urgence mondiale, l'OMS a réuni hier son comité sur la pandémie de Covid-19 pour évaluer s'il faut maintenir le plus haut degré d'alerte face au virus.

Reprenant une formule qu'il utilise régulièrement ces dernières semaines, le Dr Tedros a souligné jeudi devant le comité que "nous n'avons jamais été dans une meilleure position pour mettre fin à l'urgence sanitaire mondiale".

Au 13 octobre, l'OMS comptabilisait plus de 620 millions de cas officiellement confirmés, un nombre sans doute très inférieur à la réalité tout comme celui des plus de 6,5 millions de morts répertoriés.

Une épidémie de bronchiolite est déclarée dans quatre régions françaises

Mais outre le Covid, d'autres maladies émergent dans l'actualité. Une épidémie de bronchiolite est déclarée dans quatre régions françaises et apparaît à l'horizon dans dix autres, ont indiqué avant-hier les autorités sanitaires.

Les régions Hauts-de-France, l'Ile-de-France, la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie sont passées au stade de l'épidémie.

Et Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Centre-Val de Loire, Grand-Est, Guadeloupe, Guyane, Martinique, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d'Azur sont considérées dans une phase préalable.

Au total, 2 058 enfants de moins de deux ans sont passés aux urgences pour bronchiolite dans la semaine du 3 au 9 octobre, une nette progression par rapport à la semaine précédente.

70 000 cas de variole du singe et 26 morts ont été enregistrés cette année

Un premier bilan pour la variole du singe, mais rien n'est fini. Le directeur de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé que plus de 70 000 cas et 26 morts ont été enregistrés cette année avec 42 000 cas recensés sur le continent américain et presque 25 000 en Europe.

« Au niveau global, le nombre de cas baisse mais la semaine dernière 21 pays ont vu leur nombre de cas s'accroître, surtout dans la région Amériques qui comptabilise près de 90% des cas de la semaine dernière », a-t-il précisé dans une conférence de presse à Genève. « Nous sommes inquiets du nombre de cas au Soudan, surtout dans les camps de réfugiés à la frontière avec l'Éthiopie », a-t-il ajouté. « Comme le Covid-19, la variole du singe reste une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), et l'OMS va continuer à la traiter comme telle ».

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers