Synapse Medicine lève 7 millions d’euros

À la conquête du monde ! Avec une nouvelle levée de fonds de 7 millions d’euros, Synapse Medicine compte bien poursuivre son ascension, et pourquoi pas faire sa place aux États-Unis. 

Créée par deux médecins, Clément Goehrs et Louis Létinier, ainsi qu’un ingénieur, Bruno Thiao-Layel, la Start-Up Synapse Medicine ne cesse de prendre de la hauteur. Après une première levée de fonds de 2.5 millions en mars dernier, elle atteint 10 millions d’euros de fonds levés en l’espace de 14 mois. 

Les dangers des médicaments 

Menée par la MACSF, avec le soutien de XAnge, BNP Paribas Développement, BPIFrance, la région Nouvelle-Aquitaine et de Nicolas Dessaigne (co-fondateur d’Algolia), cette opération vise à poursuivre le développement de sa plateforme de Medication Intelligence. Actuellement, elle est déjà utilisée au quotidien par des milliers de professionnels de santé et de patients. « En tant que 1er assureur des professionnels de santé, il était naturel que nous accompagnions cette solution innovante portée, notamment,  par un médecin. Nous sommes convaincus que de tels systèmes contribuent à la prévention et à la maîtrise du risque médical, objet même de l’assurance en responsabilité médicale », soutient Nicolas Gombault, Directeur Général Délégué de MACSF.

En France, les médicaments sont responsables de 130 000 hospitalisations et 30 000 décès par an. Autant que la Covid-19, oui oui. C’est d’ailleurs la polémique autour de l’hydroxychloroquine qui relance le débat sur les risques de l’usage des médicaments (Clément Goehrs, co-fondateur de la Start-up, a d’ailleurs créé un site, covid19-medicaments, qui permet de savoir si un médicament aggrave les symptômes de Covid19).  Le principe de Synapse Medicine, c’est de fournir aux praticiens des informations actualisées et fiables, d’analyser des ordonnances en temps réel et de sécuriser les traitements médicamenteux. 

En route pour l’international 

Avec la crise sanitaire que le monde traverse, la télémédecine est en plein essor. En France, l’Assurance Maladie a comptabilisé plus de 650 000 actes entre le 18 et le 31 mai. Pour les États-Unis, c’est 20% des soins qui seront dispensés virtuellement. Avec cette levée de fond de 7 millions d’euros, la Start-up compte bien conquérir le monde de la télémédecine à travers le globe. Sa solution permet aux entreprises de télémédecine de renforcer leur plateforme grâce à l’intégration d’un module d’aide à la prescription clef en main, sécurisant les ordonnances. C’est ce que confirme Clément Goehrs: « Depuis la création de Synapse Medicine, notre mission a toujours été de permettre à tous, partout dans le monde, un accès facile à une information médicale fiable et actualisée. Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer et de mettre Synapse dans les mains de toutes les personnes qui en ont besoin ». La start-up est déjà présente sur la plupart des plateformes de télémédecine, à l'exception de Doctolib.

Portrait de Mélanie Philips

Vous aimerez aussi

^Etre un médecin plus accessible (pour la génération Y notamment)
Règle n°1 : optimiser le réel par le virtuel

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.