Sexe, genre et santé : Une conférence pour rendre ce trio gagnant

Le 28 juin prochain, la Haute Autorité de Santé organise une conférence. La thématique ? Le sexe et le genre en santé. Des déterminants trop souvent oubliés dans la prise en charge des patients.

Le sexe et le genre sont des déterminants essentiels de notre santé qui ne sont pas suffisamment pris en compte. C’est en tout cas la conviction formulée par la Haute Autorité de Santé un mois avant l’organisation d’une conférence baptisée « Enrichir les savoirs, améliorer les pratiques » le 28 juin prochain. « La prise de conscience de leur importance est encore incomplète. En découlent des connaissances lacunaires sur l’impact du sexe et du genre. S’y ajoute la persistance d’idées reçues, tant pour les professionnels que pour les usagers. », argumente l’Institution dans un communiqué.

Un constat sévère qui se base sur le travail effectué par l’organisation l’an passé. Fin 2020, la Haute Autorité de Santé publiait un document baptisé « Sexe, genre et santé : Rapport d’analyse prospective 2020 ». « Des efforts doivent être entrepris pour que sexe et genre soient mieux intégrés, tant dans les stratégies de santé publique que dans leur déclinaison opérationnelle », y concluait-elle alors.

À lire aussi : 

Comment mieux prendre en considération la question du sexe et du genre en santé ?

Plusieurs mois après la publication de ce rapport, la HAS pointe déjà du doigt des axes de travail possibles. « La recherche pourrait aller plus loin dans l’exploration de l’influence de ces facteurs pour accroître les connaissances disponibles. La formation des professionnels pourrait aussi davantage les prendre en compte pour les intégrer aux pratiques, à hauteur de leurs effets sur la santé », indique-t-elle.

Un plan d’action qu’elle souhaite pourtant voir enrichir de l’expertise des acteurs de la recherche et de la formation ainsi que de celle des professionnels de terrain afin d’imaginer, ensemble, « des perspectives d’évolution ». « Afin de préparer au mieux cette conférence vous pouvez dès à présent nous faire part de vos questions sur le sujet », nous informe la Haute Autorité de Santé qui souligne que les inscriptions, sont, elles aussi, déjà ouvertes.

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

Pour le Dr Sophie De Jaegher, médecin généraliste, travailler dans un centre de santé lui permet de trouver un équilibre entre soins des patients et...

Le 4 juin dernier, une assistante dentaire se faisait agresser par un patient dans les Côtes d’Armor. Un évènement trop récurrent qui appelle à des...

Volunteer Wanted. Depuis plusieurs mois, le CHRU de Tours s’est lancé dans une enquête d’ampleur afin d’évaluer le moral des soignants. Un travail de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.