Report de la thèse au 31 décembre, extension du statut de Dr Junior : tout sur le décret du 14 août

Un décret publié hier étend le statut de Dr Junior aux Desc chirurgie orale en odontologie, mais aussi permet le report de la présentation de la thèse de doctorat, et valide également la durée raccourcie du semestre d'été, du fait de l'épidémie de Covid19. 

Alors que l’épreuve de big matching qui précède la dernière année de formation en qualité de Dr Junior a été annulée pour cause de bug, et n’a pas été reprogrammée depuis, un décret publié hier matin étend ce nouveau statut aux étudiants issus de la filière odontologique qui suivent un diplôme d'études spécialisées de chirurgie orale (DESCO). Le décret ajoute : « Dans les trois mois qui suivent sa nomination, le docteur junior demande à être inscrit pour la durée de la phase 3 restant à accomplir sur un tableau spécial établi et tenu à jour par le conseil départemental de l'ordre des médecins du département du centre hospitalier universitaire de rattachement ou, pour les étudiants en pharmacie inscrits en biologie médicale, du conseil national de l'ordre des pharmaciens ou, pour les étudiants en odontologie inscrits en chirurgie orale, du conseil national de l'ordre des chirurgiens-dentistes. »

Mais ce n’est pas la seule mesure que recèle ce décret. Eu égard à l’épidémie de Covid 19 qui a bouleversé le calendrier scolaire, la soutenance de la thèse est possible jusqu’au 31 décembre 2020, « sous réserve du dépôt du sujet de thèse au plus tard le 31 octobre 2020 ». Les internes pourront par ailleurs accéder, pour ceux que cela concerne, à la phase de consolidation, sans avoir soutenu leur thèse et sans avoir obtenu leur doctorat. Mais attention : pour valider leur stage en phase de consolidation, ils devront avoir soutenu et obtenu leur doctorat avant le 31 décembre 2020.

Par ailleurs, si un interne a été mobilisé pour lutter contre la Covid19 pendant deux mois, cela n’est pas pénalisant pour la validation de son stage. 
Ce décret permet également « le changement de subdivision pour raisons de santé et la prise en compte de l'année de recherche » dans le calcul de l’ancienneté.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

L'ARS Grand Est s'est engagée à fournir la signature du protocole de sécurisation et un planning nominatif prouvant la présence chaque jour de sept...
et l’examen national classant restera national

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.