Internes en MG d'Ile-de-France : grève et blocage de l'ARS Ile-de-France votés !

Le SNJMG appelle à une grève illimitée des internes en médecine générale d'Ile-de-France, tandis que le SRP-IMG veut bloquer l'accès à l'ARS aujourd"hui lors de l'organisation de la nouvelle procédure de choix. 

On s'en doutait un peu : la nouvelle répartition des postes d'internes en MG en Ile-de-France, décidée au forceps par l'ARS Ile-de-France pour le semestre d'hiver qui débute en novembre, n'a pas été du goût de tous. Pour rappel, suite à une erreur constatée lors du choix des postes, l'ARS a décidé d'une nouvelle commission de répartition le 22 octobre dernier, pour rebattre les cartes. Elle en a profité pour regonfler le nombre de postes en pédiatrie, ainsi que le nombre de postes dans certains établissements, qui n'avaient pas fait le plein d'internes. En tout, comme nous l'annonçait Aurélien Rousseau, DG de l'ARS Ile-de-France, ce sont une soixantaine d'internes, sur 490, qui devait revoir leur choix, pour choisir qui la pédiatrie, qui un établissement en carence d'internes.

SNJMG aux avant-postes

La colère grondait dans les rangs des internes, et le syndicat national des jeunes médecins libéraux SNJMG) a été le premier à la traduire en actes. À l'issue d'une rencontre avec des responsables de l'ARS le 23 octobre dernier, au cours duquel le SNJMG a plaidé pour des solutions alternatives à celles de l'ARS, lesquelles n'ont pas été entendues, le Syndicat des jeunes médecins généralistes décidait de lancer un vote en ligne sur la grève des internes de MG en Ile-de-France, et le boycott de la nouvelle procédure de choix organisée les 28 et 29 octobre à l'ARS Ile-de-France. Les résultats de ce vote, communiqués vendredi 25 octobre dans la soirée, étaient sans appel : "sur les 490 internes concernés, une écrasante majorité demande le maintien global des choix des 8 et 9 octobre et plébiscite la grève à compter du 28 octobre 2019." Le SNJMG, dans la foulée, appelait donc à une grève totale et illimitée à compter du 28 octobre.

Assemblée générale du SRP-IMG

Autre syndicat d'internes en MG au front ce week-end : le SRP-IMG. Après avoir pris connaissance de la décision de l'ARS de procéder à une nouvelle procédure de choix, le SRP-IMG réunissait en toute urgence une assemblée générale extraordinaire le 25 octobre au cours de laquelle les internes posaient leurs revendications : réouverture des 20 postes en gynécologie et en MAP, et fermeture de 2 stages de pédiatrie "dont les évaluations des derniers semestres ont mis en évidence un défaut majeur d'encadrement avec mise en danger des internes et des patients", et organisation d'une mobilisation non-violente devant l'ARS lors de la procédure de choix le 28 octobre, "avec blocage de l'accès aux choix de stage en l'absence de modifications de la liste des postes". Et d'ajouter : "tous les internes de médecine générale franciliens, y compris ceux ne prenant pas part à la procédure de choix, sont invités à rejoindre la mobilisation du 28 octobre."
Outre le blocage de l'ARS le 28 octobre, le SRP-IMG appelle l'ensemble des internes de médecine générale d'Ile-de-France à rejoindre le mouvement de grève du 14 novembre initié par le collectif inter-hôpitaux aux côtés des internes des autres spécialités d'IdF représentés par le SIHP, pour défendre l'hôpital public". Le SIHP a en effet appelé à la grève des internes le 14 novembre prochain.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

La procédure de big matching, qui permettra d'attribuer via un algorithme des terrains de stage aux internes en phase de consolidation, a commencé....
Nouvelle agression au SAU du CHU de Nice : un interne a réchappé d'un étranglement 

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.