Revalorisation des indemnités et respect du temps de travail des internes : le SIHP appelle à la grève

Le Syndicat des internes des hôpitaux de Paris (SIHP) lance un appel à la grève pour l’ensemble des internes franciliens, afin de manifester le 14 novembre prochain aux côtés de l’ensemble des acteurs de l'hôpital public.

« Les internes, charnière de la prise en charge hospitalière des patients, sont aujourd’hui alarmés par la situation de l'hôpital public dont ils subissent quotidiennement, comme l’ensemble des personnels hospitaliers, les effets délétères d’un système à bout de souffle », déplore dans un récent communiqué le Syndicat des internes des hôpitaux de Paris (SIHP).
 
L’hôpital est pourtant censé être un lieu privilégié de la formation et de l’apprentissage du soin mais il « ne parvient plus, de par son manque de personnel, de moyens, de management individuel et organisationnel et sa pression constante à la rentabilité, à nous garantir des conditions de travail et de sécurité décentes », poursuit le communiqué.

Ne pas laisser l’hôpital se dégrader 

« Animés par notre profond attachement à l’hôpital public, nous ne pouvons continuer à le laisser se dégrader », ajoute le SIHP qui lance un appel à la grève pour l’ensemble des internes franciliens, afin de manifester le 14 novembre prochain aux côtés de l’ensemble des acteurs de l'hôpital public.
 
Et d’exiger pour l’ensemble de l’hôpital public :
- Un arrêt des fermetures de lits et une réouverture de lits d’aval des urgences ;
- L'embauche du personnel nécessaire pour des soins de qualités et sûrs ; 
- Une profonde réforme de la gouvernance hospitalière ;
- Un profond investissement financier dans la fonction publique hospitalière avec une modernisation des outils de travail.
 
Et, plus particulièrement pour les internes :
- une revalorisation globale des indemnités des internes avec la mise en place d’une prime vie chère pour les internes franciliens (un interne francilien gagne actuellement 7.85€ brut/h de
travail, toutes primes comprises, contre un Smic horaire brut à 10.03 € au 1er janvier 2019, selon le SIHP) ;
- un respect du temps de travail hebdomadaire et du repos de sécurité. (En 2019, les internes déclarent travailler en moyenne 55h / semaine et 30% d’entre eux ne pas bénéficier systématiquement du repos de sécurité obligatoire après une garde, selon le SIHP).
 
Enfin, le SIHP demande, comme le collectif Inter-Hôpitaux, un plan d’urgence pour l’hôpital « qui est notre présent mais également notre futur ».
 

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

Un think tank veut faire de la santé un enjeu de campagne
Un médecin urgentiste comparaissait le 21 mai devant le tribunal correctionnel de Caen à la suite de dénonciations pour dérives sectaires. Le Conseil...
Les palpations étaient-elles indispensables ?
Le 14 mai dernier est passé devant le tribunal correctionnel de Mets le docteur, médecin inspecteur régional de police, qui aimait un peu trop palper...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.