Choix de stage des internes : amphi virtuel en Ile-de-France le 4 mai, 44 postes restants en Paca

En Ile-de-France, le choix des stages qui devait débuter en DCI (dématérialisation du choix des internes) le 27 avril a été repoussé le 4 mai. En Paca, le choix des stages a débuté le 27 avril et il n'y a plus que 44 postes restants ce matin. À Poitiers, les internes regrettent de devoir tout gérer, comme en région centre Val de Loire. 

Si l’Ile-de-France est précurseur en matière de dématérialisation des choix de stage des internes, contrairement à la région Centre Val de Loire, par exemple, elle a dû reporter du 27 avril au 4 mai le début des amphithéâtres des choix dématérialisés, a fait savoir l’ARS Ile de France par communiqué. L’ARS rappelle que la dématérialisation des choix avait été lancée en mars pour un nombre limité de spécialités. La dématérialisation des choix dématéralisés, cette année, tombe à point, eu égard au contexte sanitaire actuelle, rappelle l’ARS, qui appréhendait cette procédure : « Compte tenu de la crise sanitaire actuelle et afin d’anticiper le nouveau semestre, la procédure de choix sera réalisée par DCI pour tous les internes d’Ile-de-France. » Les amphithéâtres des choix dématéralialisés se dérouleront du 4 au 19 mai. Les spécialités concernées sont : 
"Les spécialités chirurgicales (ancien régime, phase approfondissement, phase socle)
Les spécialités médicales (ancien régime, phase approfondissement, phase socle)
La médecine générale (ancien régime, phase approfondissement, phase socle)
La biologie (ancien régime, phase approfondissement, phase socle)
Les FST"

Pour « rentrer » dans les amphithéatres virtuels, les internes devront créer leur compte sur l’URL suivante : https://internes.sante-idf.fr/

À Marseille, le choix des stages a débuté ce 27 avril, informe l’association des internes de Marseille, « pour les anciens régimes et les phases d’approfondissement ». Ce matin sur 318 postes proposés, 275 avaient été choisis. N’en restait plus que 44, et 6 internes étaient en surchoix. 

 

Pour rappel, de nombreux internes s’étaient plaints de ne disposer d’aucune aide des ARS, notamment en région centre Val de Loire, pour la répartition du choix de stage des internes. Il semblerait qu’à Poitiers, les internes s’autogèrent et s’occupent eux-mêmes de l’organisation des choix de stage, comme nous en informe un interne : « Le syndicat s’occupe des pré choix et recense le nombre d’internes à choisir et postes à ouvrir. L’ARS organise un simulacre de choix où ne se rendent que les représentants syndicaux et de spécialités avec les procurations de l’ensemble des internes... « 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Cheffe de clinique en psychiatrie à l’hôpital Sainte-Anne (Paris), le Dr Anne-Sophie Gallet, 32 ans, replonge dans ses souvenirs d'interne.
La faute à la réputation du CHU marseillais ?
Compléter une recherche PubMed à partir d’une référence d’article

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.