Temps de travail des internes : c’est (enfin) l’heure de l’enquête

La promesse date de mai. Elle était très attendue par les syndicats d’internes. C’est désormais l’heure d’étudier le temps de travail des futurs médecins à la loupe.

Compter le temps de travail pour mieux l’encadrer. Les internes (épuisés) le réclament depuis des mois. Olivier Véran avait annoncé au mois de mai qu’une enquête serait lancée pour évaluer les heures passées à l’hôpital.

« Afin de favoriser l’expression du plus grand nombre, cette enquête sera réalisée du lundi 26 juillet au lundi 27 septembre 2021, sous la forme d’une large consultation ouverte à tous les étudiants de 3e cycle », peut-on lire dans le communiqué du ministère des Solidarités et de la Santé.

« L’enjeu est d’évaluer aussi précisément que possible l’organisation des obligations de service et du temps de travail des étudiants de 3e cycle, afin d’identifier les difficultés existantes pour mieux y remédier ensuite. Plus largement, cette enquête rejoint l’objectif de favoriser l’intégration des étudiants aux politiques relatives à la qualité de vie au travail dans les établissements qui les accueillent en stage. »

L’interne y précise sa spécialité et une évaluation de son temps de travail hebdomadaire, d’abord par demi-journée, sur une période allant du 1er mai au 31 juillet 2021. L’enquête chercher également à savoir combien d’heures sont comprises dans le terme demi-journée.

Cela fait en effet partir du combat de l’ISNI qui demande un décompte horaire du temps de travail et que le calcul en demi-journée était une incohérence dans une démarche de protection des internes. Le syndicat a notamment appelé à la grève pour un temps de travail hebdomadaire maximal de 48h. Pour répondre à l'enquête, c'est par ici

A lire aussi : Harcèlement, burnout, temps de travail : quelles actions concrètes pour protéger les internes ?

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

En mai dernier, Karine, 32 ans, est devenue Docteure Junior. Une expérience inédite, vécue par une première promotion, sur laquelle elle a accepté de...

Comme l’année écoulée, l’internat d’Angers est classé 13e. Une stabilité que le CHU doit aux opportunités données aux internes, à la beauté de la...

À l’heure du choix des internes, la médecine du travail touche toujours le fond du classement. Un dernière position qui grève un peu plus la...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.