« TÉLÉCONSULT : LE VRAI BILAN APRÈS LA CRISE COVID »

5,5 millions : c'est le nombre de téléconsultations remboursées entre mars et avril 2020 par l'Assurance Maladie.  Depuis, on compte 400 000 téléconsultations chaque semaine sur notre territoire. Longtemps à la traîne, la télémédecine a connu un essor considérable et notamment la téléconsultation avec l’épidémie de COVID-19. Son utilisation s’est démocratisée aussi bien auprès des médecins que des patients. Ceci, en faveur des technologies toujours plus nouvelles qui l’accompagnent mais aussi de son bénéfice avéré dans la pratique médicale courante. Forte de ses 1 million de téléconsultations réalisées en 2020, Qare est la solution qui a le vent en poupe. À ses côtés, What’sUpDoc vous explique comment ça marche.

 

Téléconsultez comme vous le souhaitez !

Décidément, être médecin en 2021 offre des perspectives nouvelles ! Compléter son activité présentielle en téléconsultant depuis tout lieu propice à la confidentialité, tout en élargissant ses perspectives professionnelles, c’est désormais possible (et c’est une bonne nouvelle). À vous la liberté de choix ! Puisque « les taux d’occupation sont très bons », et que « le secteur est en pleine croissance », « on recrute régulièrement de nouveaux praticiens » déclare Dr Julie Salomon, Directrice médicale adjointe de Qare. Quid du modèle ? Il y en a plusieurs, c’est donc à vous de choisir ! Vous pouvez utiliser la solution de téléconsultation comme un simple outil qui vous permettra de consulter vos propres patients et/ou l’utiliser comme un complément d’activité non négligeable avec une nouvelle patientèle. « L’activité est telle chez Qare que mon temps consacré à la téléconsultation m’est très profitable », explique le Dr Lorie Ceysson, médecin généraliste à Saint-Étienne. « Concrètement, Qare correspond à 1/5e de mon temps et j’en suis très contente. En tant que remplaçante dans plusieurs cabinets, c’est une activité qui vient en complément » précise Lorie Ceysson qui a intégré l’équipe après « avoir découvert une publicité de Qare » en février 2021. Elle a même convaincu sa sœur, généraliste également, de rejoindre la communauté des professionnels de Qare. Deux Dr Ceysson en téléconsultation !

 

Une équipe à vos côtés : bien plus qu’une hotline

« Le médecin n’est jamais seul » annonce-t-on chez Qare.

De fait, l’équipe support est disponible de 7h à 23h – 7J/7, pour vous accompagner pendant vos heures de téléconsultation si vous rencontrez un éventuel problème d’ordre technique ou administratif. Mais pas seulement. Vous êtes guidés depuis vos premiers pas dans la téléconsultation (grâce à la Qare Academy avec une formation initiale et des outils d’e-learning) jusqu’aux échanges avec des confrères (une communauté de praticiens, elle-même encadrée par la Direction médicale de Qare, présente en back-up pour tout questionnement) en passant par la formation continue - « des overviews sur les maladies infectieuses, la dermato, la pédiatrie etc. qui sont à creuser en cas pratiques grâce à des échanges avec des experts et des références proposées » explique Dr Julie Salomon.

« Co-responsabilité ». « Co-construction ». « Co-partager ». De quoi vous rassurer, vous qui craignez peut-être d’être livré(e) à vous-même derrière votre ordinateur, non ?

 

Côté techno, on en est où ?

« On fait en sorte que nos outils soient facilitants, et « user friendly », c’est-à-dire qu’ils répondent aux besoins du praticien, afin que les choses se fassent facilement et rapidement et qu’il ne lui reste qu’à réfléchir au côté médical. Par ailleurs on veille à ce que le patient ne se sente pas dérangé par l’interface » indique Dr Julie Salomon.

À la facilité d'utilisation, ajoutons la haute technicité des outils qui s’adaptent à la pratique de chaque spécialité. Un ordinateur, une caméra HD et une bonne connexion suffisent pour téléconsulter. Au travers de la solution de téléconsultation Qare, chaque médecin dispose de modules de prescription, de facturation et d’édition de feuilles de soins. Par ailleurs, des objets connectés peuvent venir enrichir la consultation et aider au diagnostic. L’idée ? « Que les patients aient un outil qui ressemble vraiment à ce qu’ils auraient eu en présentiel » répond le Dr Julie Salomon. Une manière pour Qare de s’inscrire, en première ligne, dans un marché innovant, celui de la téléconsultation en proposant un outil pionnier de santé mentale, Mon Sherpa, et en mettant à disposition des pharmacies des objets connectés : otoscope, stéthoscope, caméra HD par exemple. Qare participe à « faire évoluer les technologies médicales » résume le Dr Salomon. Qu’on se le dise !

Portrait de La rédac'

Vous aimerez aussi

Le Covid-19, qui a bouleversé la planète et fait émerger de nouveaux besoins sanitaires, a-t-il causé un grand chambardement pour les laboratoires...

Un système permet au chirurgien de visualiser les cellules tumorales par injection d’un marqueur fluorescent. Assisté d’une caméra et d’un laser, le...

Répondre aux besoins des patients. S’octroyer un complément d’activité. Élargir son champ d’action. Contribuer à l’amélioration des parcours de santé...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.