Les députés LFI veulent une commission d’enquête sur l’hôpital, le manque de personnel, les fermetures…

Article Article

Les députés de La France insoumise souhaitent la création d'une commission d'enquête parlementaire afin d'évaluer "les pertes de chances", notamment les cas de mortalités, "dues aux fermetures des services d'urgence, des maternités et du manque de personnel".

Les députés LFI veulent une commission d’enquête sur l’hôpital, le manque de personnel, les fermetures…

© IStock

La mise en place d'une telle commission est incertaine, puisque les Insoumis n'ont pas l'intention d'utiliser leur "droit de tirage", qui permet de facto à un groupe de lancer ce type de commission.

Mais LFI appelle les autres forces de l'Assemblée à se saisir du sujet. A l'initiative, le député Damien Maudet, proche de François Ruffin, réclame un travail pour "estimer" ces "pertes de chance", et des "recommandations" pour "lutter contre les départs massifs de soignants et les fermetures de services".

"Depuis la crise sanitaire, l’hôpital est en crise sanitaire permanente. La moindre épidémie (...) fait replonger le système hospitalier dans une situation de tension insoutenable pour les soignants qui y travaillent", déplore LFI.

Les députés LFI accusent le gouvernement de « rester murer dans sa seule volonté de réaliser des économies »

"De plus en plus de maternités ferment, à Guingamp, à Autun, à Ancenis, mettant en danger mères et nourrissons", dénonce le mouvement, accusant le gouvernement de rester "muré dans sa seule volonté de réaliser des économies".

Après un été où l'hôpital et en particulier les urgences ont été sur le fil du rasoir, en raison de la pénurie de soignants, la réponse de l'exécutif pour tenter de conjurer la crise était attendue au tournant par le monde de la santé.

Le 31 août, le gouvernement a annoncé un total de plus d'un milliard d'euros de revalorisations pour les soignants, en faveur notamment du travail de nuit et le dimanche.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/aurelien-rousseau-la-revalorisation-des-gardes-de-nuit-lhopital-va-etre-perennisee

Quant aux médecins, "on va pérenniser l'augmentation de 50% des gardes qu'on avait expérimentée depuis l'été dernier, et elle va s'étendre à tous les médecins, aussi bien du public que du privé", avait déclaré Elisabeth Borne.

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers