La start-up Satelia à la recherche de jeunes médecins digitaux et créatifs...

La start-up Satelia veut dénicher les talents digitaux de demain pour distribuer à l'international une vingtaine d'applications. 

Créé en novembre 2017, Satelia, qui commercialise une application de suivi à distance des insuffisants cardiaques, se développe à la vitesse grand V. En mai dernier, la société fondée par l’interne en anesthésie-réanimation Nicolas Pagès comptait une dizaine d’employés. En ce mois de décembre, Satelia compte 20 CDI (dont 2 data scientists, 4 développeurs, 1 designer, 3 opérateurs marketing, etc.) et 5 infimières à temps partiel. « Nous enregistrons une croissance de 25% chaque mois, et notre chiffre d’affaires est de 650 000 euros pour 2019 », se réjouit Nicolas Pages. C’est bien mais ce n’est toujours pas assez.
 

Présent dans 80 centres

Ainsi, la société, dont le business model est basé sur une prise en charge du coût de son application par la sécurité sociale, cherche de nouveaux associés pour croitre. « Nous espérons que dans quatre à cinq ans, nous pourrons commercialiser une vingtaine d’applications en Europe, avec cybersécurité et interopérabilité forte ». Pour ce faire, Satelia, présent dans 80 centres, dont 20 CHU et CH et 40 cliniques, lance un appel à tous les jeunes médecins innovants. « Dans un certain nombre d’hôpitaux il y a de plus en plus de médecins qui ont des idées mais qui ne savent pas comment faire. Fort de notre expérience, nous pouvons les aider à croitre. » Pas de cahier des charges à remplir pour intégrer la team Satelia, sinon suivre une courbe d’apprentissage, dans des domaines aussi divers que le design, la cybersécurité, la data privacy… Actuellement, 4 médecins ont rejoint Satelia, tandis que la société est distribuée à l’international par We Health et Dedalus. « Dedalus developpe un dossier patient et nous sommes dorénavant nativement présents dans leur application. Quant à We Health (la filiale innovation de Servier), ils aiment ce que l’on fait en France et ont donc décidé de nous distribuer à l’international. » Satelia a d’ores et déjà aidé un cardiologue à développer une application qui lui permet de suivre à distance 40 cœurs artificiels présents aux CHU de Bordeaux, de Toulouse et de Montpellier. Alors, vous êtes un jeune médecin intéressé par le digital ? Vous souhaitez développer votre idée ? Satelia est là pour vous aider…
 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Entre croissance anarchique et signes de maturité
L’application mobile de suivi de contacts « StopCovid » est disponible sur Android et iOS depuis aujourd’hui, à la suite de la publication d’un...
Un coup de déprime, un manque de sommeil, des idées fixes ? L'appli Mon Sherpa, lancé par la psychiatre Fanny Jacq, propose à ses utilisateurs des...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.