Homéopathie : le cours de Boiron chute après l’avis de la HAS

L’avis favorable au déremboursement des médicaments homéopathiques, qui a fuité dans la presse, a provoqué une forte chute du cours de l’action Boiron en bourse. Le laboratoire avait suspendu son cours jeudi, en prévision.

Le cours de l’action Boiron a chuté de plus de 13 % ce lundi matin, à l’ouverture de la bourse. Le titre était suspendu depuis jeudi 16 mai, en raison des informations divulguées par franceinfo. Le média avait en effet rendu publiques les conclusions de la Haute autorité de santé (HAS) favorables au déremboursement des médicaments homéopathiques par l’assurance maladie.
 
Cet avis de la commission de la transparence de la HAS était censé rester secret, dans l’attente des contre-arguments des labos, comme la procédure le prévoit. La fuite n’a donc pas manqué de faire réagir le géant français de l’homéopathie, qui a rapidement réagi en suspendant son titre en bourse, et en rédigeant un communiqué.
 
« La diffusion par la presse de ce premier avis, censé être confidentiel, cause un réel préjudice aux salariés, clients et actionnaires du groupe », explique le laboratoire qui effraie tout le monde. « Un déremboursement éventuel aurait des conséquences négatives pour les patients, pour les finances publiques et pour l’économie française ». Et pour la paix dans le monde.
 
Pour l’instant, comme prévu, le titre est en chute, mais celle-ci reste modérée. Elle a sans doute été amortie par la réactivité de l’entreprise à l’annonce de l’avis de la HAS. À 15 h, le titre s’était un peu redressé.

Portrait de Jonathan Herchkovitch

Vous aimerez aussi

Enfin du changement chez les libérales !
Dans les thrombophlébites de la femme jeune !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.