FST/Options : 298 places de plus dans le nouvel arrêté !!

Le ministère de la Santé a tenu ses promesses et vient de publier un nouvel arrêté sur le nombre de places ouvertes en 2019-2020 au titre des FST/Options. 

Le nouvel arrêté fixant le nombre d’étudiants de 3e cycle autorisé à suivre une option ou une formation spécialisée transversale (FST) a été publié le jour de la fête nationale, ce 14 juillet, au Journal officiel. Il était temps, tant la précédente liste avait suscité le courroux des internes et de leurs représentants disséminés dans les syndicats étudiants. Le conseil national professionnel d’hépato-gastroentérologie (CNPHGE),  constatait une réduction drastique du nombre de postes permettant d’accorder une formation complémentaire en cancérologie aux hépatos. 

L’Isni n’avait pas été moins déçue : dans un communiqué, elle déplorait le fait que Paris, « qui rassemble plus de 4000 étudiants de spécialité, se retrouverait avec l’aumône de 10 postes en FST de cancérologie, Nancy compterait plus de postes en option/FST pédiatrique qu’il n’y a d’internes en formation, Lyon survivrait avec 1 poste en médecine du sport, Poitiers n’aurait aucun poste en FST somnologie… »

Du coup, le nouvel arrêté stipule que le nombre d’étudiants à suivre une option/FST est fixé à 2114 dont 1440 pour les seules FST.  Dans le précédent arrêté contesté le nombre total d’étudiants était de 1816, dont 1258 en FST. Soit une augmentation globale de 298 places et de 182 sur les seules FST. En cancérologie (adulte et enfants) 190 places ont été ouvertes dont 28 pour la région Ile-de-France. Mieux que dans le précédent arrêté !!

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.