Experts médico-légaux : en finir avec le désamour

Au cœur de la machine judiciaire et pourtant peu attractive, Eric Dupond-Moretti a annoncé sa volonté de revaloriser l'expertise médicale.

Recherche expert psy désespérément. Alors que l’affaire Halimi a remis l'expertise médicale au cœur du débat public, les failles de cette activité peu attractive ont également été remises en lumière.

Lundi 13 septembre, Eric Dupond-Moretti était en visite au tribunal de Montpellier. L’occasion de débattre de la crise de l’expertise médico-légale, et d’apporter des pistes de réflexion et notamment l’importance d’une revalorisation.

En effet, les besoins en experts ne cessent de croître : garde à vue, aménagement des peines, terrorismes, infractions sexuelles… La liste est longue des cas où ils sont essentiels. Pourtant côté démographie, la tendance est à la baisse. Là où il y avait 537 experts en 2011, ils n’étaient plus que 356 en 2021. Et l’an dernier, 49 148 expertises ont été réalisées.

Premier pas pour remplumer la profession : revaloriser les expertises.

  • Une hausse de 18% est prévue avec un passage 429 à 507€ pour les expertises psychiatriques ;
  • En matière d’infractions sexuelles, elles seront désormais rémunérées 526,50€ contre 448,50€, soit une augmentation de 17 % ;
  • Pour les experts psychologues, la revalorisation est de 5 %, passant de 370 à 390 € ;
  • Ceux qui sont cités à comparaître devant les cours d’assises auront eux une revalorisation de de 129%, passant de 43,65 à 100 €.

Le garde des Sceaux a à cœur de « réparer ce qu’il a vu dysfonctionner durant les années où il était avocat », selon les informations de Libération.

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Alors que la population compte 1 à 2 sourds profonds pour 1000 personnes, les contours de leur prise en charge en soins courants restent flous. Et...

Après le Rhône et les Alpes Maritimes, c’est au tour de dix nouveaux départements de devenir le terrain d’expérimentation de la carte vitale...

Au CHU de Nice, les services d’infectiologie et de réanimation ont été pris d’assaut cet été. Un effervescence épidémique qui a convaincu la région...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.