Covid-19 : les internes de Marseille ne veulent pas bosser le ventre vide !

De récents dysfonctionnements dans la distribution des paniers repas à l'AP-HM ont fait en sorte qu'un nombre non négligeable d'internes ont du sauter des repas. L'AP-HM a précisé que ces incidents allaient être résolus. 

Décidément les internes sont bien malmenés en première ligne de  la lutte contre le Covid-19 ! À croire que c’est de la chair à canon !! Après avoir protesté contre le fait de se retrouver seuls en garde ou encore de devoir gérer par eux-mêmes la répartition des internes volontaires sans l’aide des agences régionales de santé (ARS), voilà que les internes de Marseille doivent se plaindre de ne pouvoir… manger à leur faim ! Dans un communiqué que nous avons reçu, le syndicat des internes de Marseille (SAIHM) se plaint d’être « en première ligne mais le ventre vide ! »

Pourtant, les « internes sont les seuls à payer (prélevés sur leurs salaires) et les seuls à ne pas manger ! Tous les jours à partir de 13 heures, les internes n’ont plus de repas au CHU ! L’administration n’a pas daigné répondre à nos sollicitations ! » En fait, si : l’administration de l’AP-HM a répondu via un tweet aux récriminations du SAIHM : « dans le cadre de la crise liée à l’épidémie de Coronavirus et suite à la décision de confinement, l’AP-HM a fermé les selfs des personnels afin de préserver l’ensemble des personnels médicaux et paramédicaux. » Pour nourrir ses personnels, l’AP-HM confirme avoir mis en place une distribution de paniers repas à emporter : «tous les professionnels de l’AP-HM peuvent se rendre dans les différents selfs et bénéficier gratuitement de ces repas à emporter. […] Les internes sont les seuls à pouvoir bénéficier de la possibilité de récupérer deux repas par passage. » L’AP-HM confesse cependant des incidents de parcours : « certains internes se présentant en fin de service ont pu effectivement ne pas pouvoir récupérer de repas, mais consciente de ces difficultés, l’AP-HM a immédiatement envisagé des solutions qui seront mises en œuvre dès demain : créneaux horaires élargis et spécifiques, file prioritaire sous présentation de leur badge. L’AP-HM précise qu’elle assure une distribution de repas au sein même de l’internat ». Elle ajoute que les internes bénéficient de la gratuité des repas.

Le SAIHM revendique pour sa part : « - la gratuité des repas pour les internes jusqu'à la fin du semestre actuel. - des paniers repas réservés pour internes pour le déjeuner et pour les gardes - la fin du prélèvement automatique du forfait repas pour les internes qui ne bénéficient pas du self du personnel. »

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Le comité de liaison des internes de santé publique (CLISP) accuse les pouvoirs publics de ne pas informer les internes sur cette spécialité. 
Vers la fin des conflits d'intérêts ?

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.