Classement 2023 des CHU : la Bretagne au sommet !

Article Article

La Bretagne est en force cette année dans le classement des CHU ! Tandis que La Réunion a été boudée par les internes.

 

Classement 2023 des CHU : la Bretagne au sommet !

Les Bretons prennent la main cette année. Le CHU de Rennes arrive en tête, après avoir pris 2 places et détrôné Grenoble ! Véronique Anatole-Touzet, directrice générale du CHU de Rennes, explique cela par « la qualité de la formation, l’intégration dans les équipes, le respect des règles de repos de sécurité entre les gardes, un travail de longue haleine ». Ce dernier a visiblement payé cette année.

Le trio de tête de ce nouveau classement ? Le CHU de Rennes, le CHU des Hospices civils de Lyon, fidèle à lui-même, et le CHU de Montpellier-Nîmes qui a gagné 3 places. Un bond qu’Anne-Lise Barral, directrice des affaires médicales, explique ainsi : « Nous avons une politique volontariste d’accueil des internes, un bel internat. Nous travaillons depuis 2-3 ans avec les syndicats sur le temps de travail des internes. Depuis 2 ans, nous travaillons également sur les astreintes non rémunérées et nous avons intégré le principe des 48 heures par semaine. Sans parler du soleil, de la plage, de la vie universitaire et culturelle ». Vous l’aurez compris, la martingale des vainqueurs de cette année est : le respect des internes ! 

Pour autant, ce CHU, conscient de sa position, se lance un objectif pour l’année prochaine : « Améliorer la communication »

En queue de classement on trouve le CHU de Reims, celui de Limoges et enfin celui d’Amiens, bon dernier. Et ce n’est pas vraiment une surprise pour son doyen, Gabriel Choukroun : « D’abord, à choisir entre Nice, Nantes, Bordeaux et Amiens le choix ne se tourne pas spontanément vers Amiens. Ensuite, le CHU n’a pas une taille permettant d’attirer des internes et la ville n’est pas très attractive pour les jeunes. De plus, il faut reconnaître qu’Amiens est une université où la majorité des étudiants souhaitent faire de la médecine générale. C’est très bien en soi, car la région en a besoin. Mais de ce fait, beaucoup n’ont pas une haute prétention au classement aux ECNi ». Pour autant, ce CHU, conscient de sa position, se lance un objectif pour l’année prochaine : « Améliorer la communication ». 

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/classement/etablissements/2022

Grosse déception de l’année, le CHU de La Réunion, qui après une ascension incroyable ces dernières années, est redescendu à la 10e place, avec une chute de 6 places. Alors que le CHU de Martinique – Pointe-à-Pitre, malgré les tensions dues aux antivax, a tout de même gagné 1 place pour atterrir 15e.

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers