Vaccination Covid-19 : Les médecins du travail, dans les starting-blocks

Après les généralistes, c’est au tour des médecins du travail de commencer à vacciner. A partir du 25 février, ils pourront inoculer le vaccin AstraZeneca aux salariés de 50 à 64 ans atteints de comorbidités.
 

Métro, boulot, vaccination. À partir du 25 février, les médecins du travail pourront commencer à inoculer le précieux sérum au sein même des entreprises. « À la suite des recommandations de la HAS relatives à l’administration du vaccin AstraZeneca, les ministres rappellent que les médecins du travail ont la possibilité de vacciner les salariés volontaires », peut-on lire dans un communiqué diffusé ce 22 février par le Secrétariat d’État responsable de la santé au travail.
 
Une nouvelle salve de vaccination qui sera lancée de manière très progressive. À l’instar des généralistes, les professionnels de la santé au travail ne pourront vacciner qu’une partie des salariés. « Le vaccin AstraZeneca sera utilisé notamment pour la vaccination des personnes de 50 à 64 ans inclus atteintes de comorbidités », poursuit le texte.
 
Comme leurs homologues de villes, ces professionnels de la santé en entreprise sont donc invités à « se rapprocher de la pharmacie d'officine de leur choix, pour s'identifier et se procurer des doses du vaccin AstraZeneca, sous le même régime de contingentement ». Comprendre, qu’au même titre que les généralistes, ceux du travail ne pourront récolter, dans un premier temps, qu’« un seul flacon » - soit dix doses pour dix employés. Un maigre butin qui devrait doubler, voire tripler, lors de la deuxième livraison début mars.
 
Si le rôle des médecins du travail reste pour l’heure limité, le ministère prévient que « le périmètre d’intervention des services de santé au travail sera amené à s’adapter dans les semaines qui viennent au fur et à mesure de l’évolution de la stratégie vaccinale globale et de la disponibilité des vaccins ». Car pour le moment s’il y a de plus en plus de vaccinateurs, les vaccins, eux, continuent à manquer !  

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

Pas de doute, une politique vaccinale rénovée devait s’efforcer de rétablir la confiance des Français dans la vaccination. Comment faire ? Retour en...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.