Un LBD dans la face, ça fait quoi ? L’AP-HP répond

Des équipes de l’AP-HP publient un article dans le Lancet, répertoriant les types de blessures qu’ils ont eu à prendre en charge après les multiples manifestations de gilets jaunes.

Sur quelques milliers de blessés depuis le début des manifestations des gilets jaunes, 21 ont été admis pour des traumatismes faciaux et oculaires causés par des lanceurs de balles de défense (LBD). Ils font l’objet d’une correspondance dans le Lancet, de la part des équipes de chirurgie maxillo-faciale, d’anesthésie-réanimation et d’ophtalmo des hôpitaux de la Pitié-Salpêtrière et de Cochin (AP-HP).
 
Alors, ça fait quoi les armes non létales ? Côté traumatismes de l’étage inférieur ou moyen de la face, « des fractures multi-focales et/ou comminutives pouvant s’associer à des plaies contuses des parties molles », explique l’AP-HP dans un communiqué.

Le caoutchouc c’est super doux

Plus précisément, les médecins ont observé des fractures mandibulaires et dento-alvéolaires, des fractures multiples de l’os zygomatique, ou encore des fractures par enfoncement de l’orbite oculaire. Le tout, « associé à des traumatismes oculaires sévères ».
 
« La plupart des blessures oculaires étaient extrêmement sévères, avec une acuité visuelle initiale inférieure à 20/200 et un Ocular Trauma Score inférieur ou égal à 2 dans la moitié des cas », précisent les auteurs dans le Lancet. « Nous avons observé des perforations oculaires menant à la cécité, ainsi que des traumatismes à globe fermé : décollements choroïdiens et lacérations de la paupière et du système lacrymal ».
 
Les médecins de l’AP-HP ajoutent que les LBD, bien que pensés pour ne causer que des blessures légères, « peuvent entraîner la mort, ainsi que des traumatismes sévères avec des atteintes fonctionnelles irréversibles, et des implications sociales à long terme ».
 
Forts de leur expérience du terrain, ils joignent à leur article une conduite à tenir en cas d’admission pour des traumas de l’étage inférieur ou moyen de la face.

Portrait de Jonathan Herchkovitch

Vous aimerez aussi

Comment l'association Aides a encore des lecons à nous donner
Publiée au Journal Officiel, la revalorisation de l'indemnité de sujétion va être appliquée ce mois-ci
Les praticiens hospitaliers diplômés hors Union européenne en ont marre de leur situation précaire ! Ils décident le 15 novembre de manifester pour...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.