R3C : un nouvel arrêté réforme en partie la phase de consolidation

Publié au Journal officiel du 7 juin, un nouvel arrêté apporte des précisions de premier plan à la sélection des stages de la phase de consolidation. 

Alors que la nouvelle procédure de choix de stage dans le cadre de la phase de consolidation (dite big matching) a commencé, les pouvoirs publics viennent de publier au Journal officiel de ce 7 juin l’arrêté qui réforme en partie la procédure. Intitulé « arrêté du 5 juin 2020 modifiant l'arrêté du 12 avril 2017 portant organisation du troisième cycle des études de médecine », ce texte apporte de nombreuses précisions. 

Ainsi, le nombre de vœux de stage doit correspondre désormais à un minimum de deux postes, et non plus un minimum de 4 vœux. Par ailleurs, les « praticiens agréés-maîtres de stage des universités et les responsables médicaux des lieux de stage agréés » doivent classer au minimum 80% des étudiants les ayant sélectionnés. Dans la précédente rédaction, ce seuil minimum de 80% n’était pas notifié. Autre nouveauté, parmi ces étudiants classés, la moitié doit provenir des étudiants « rattachés au CHU de la subdivision dans laquelle est situé le terrain de stage », et l’autre moitié doit être composé d’étudiants ayant sélectionné ces maitres de stage. Par ailleurs, « lorsqu'un seul poste est ouvert sur le terrain de stage, l'étudiant de la subdivision est classé en priorité par le responsable du terrain de stage ». 

Pour les étudiants qui ne seraient pas affectés à l’issue de la première procédure, alors une deuxième procédure est mise en œuvre. Là aussi, il y a du changement : la nouvelle liste établie par l’étudiant correspond à un minimum de 40% (contre 20% dans l’ancienne rédaction), et à deux postes (contre 4 vœux dans l’ancienne rédaction). Là encore pour cette deuxième procédure, il est précisé que les maitres de stage doivent classer un minimum de 80% des étudiants, qui comporte « pour moitié les étudiants rattachés au CHU de la subdivision dans laquelle est situé le terrain de stage et, pour l'autre moitié, l'ensemble des étudiants les ayant sélectionnés »
Enfin pour l’année universitaire 2020-2021, les étudiants qui ne devaient réaliser qu’un seul stage d’un an, feront deux stages de six mois. 
 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Les assignations abusives pleuvent (comme des cordes) dans toutes les régions de France depuis le début de la grève des internes, ce 10 décembre....
Quelles sont les spécialités qui ont gagné des rangs par rapport à l'an dernier ? Et quelles sont celles qui en ont perdu ? Notre infographie !
P.S. : il y a de la place dans les déserts médicaux

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.