Procédure de choix de stage des internes : cafouillage en Ile-de-France

Pour la première fois, l'ARS Ile-de-France testait la dématérialisation de la procédure de choix de stage des internes. Non sans douleur... 

Les internes de Tours, qui ont dû gérer par eux-mêmes la procédure de choix des stages d’été en manipulant fichier Excel et application Zoom, considéraient les internes d’Ile-de-France avec des étoiles dans les yeux. Pensez donc : en région francilienne, l’ARS allait tester dès cette année la dématérialisation des procédures de choix. Pour l’association des internes de Tours, les internes franciliens avaient un siècle d’avance. Mais à considérer les publications sur les réseaux sociaux des principaux concernés, il semble que la technologie ne soit pas forcément synonyme de progrès. Ainsi comme pour objectiver les difficultés rencontrées par les internes lors de cette procédure de choix, le syndicat des internes en médecine générale d’Ile-de-France, le SRP-IMG, a décidé de lancer une petite enquête, en l’introduisant de cette manière : « Cher-es co-internes, Beaucoup d'entre vous ont vécu la mise en place "difficile" de ces choix de stage. »

Mais de quelles difficultés étaient-ils question ? D’abord, il a été question de retard pris dans la procédure. Retard qui peut s’expliquer, eu égard à la situation épidémique vécue en France. « L’ARS a dû repousser par deux fois le début de cette procédure, dans une période qui a déjà été source de tensions pour beaucoup d’entre nous. Certains internes nous ont signalé, après le début des choix, des incongruités dans leur classement, que l’ARS s’est efforcée de corriger rapidement », écrivait le SRP-IMG le 5 mai. Malgré ces retards, le SRP-IMG préférait rester confiant, mais n’hésitait pas à écrire le 10 mai qu’ «à ce jour nous n'avons pas de liste d'appel officielle de l'ARS, malgré nos demandes ». Et, lorsque le SRP-IMG obtient in fine la liste d’appel, il constate des erreurs le 12 mai : « Le SRP-IMG a repéré une erreur d'adéquation entre la liste d'appel et le nombre de postes proposé par l'ARS. Un ajout de postes pour les deux phases (socle et d'approfondissement) est à l'étude et devrait être rapidement acté. »

Changement dans le calendrier... annulé

Le SRP-IMG a eu gain de cause et a pu ajouter le nombre de postes désiré. Mais branle-bas de combat le 14 mai : « Nous avons eu des retours d'un changement de calendrier des choix fait ce soir sur le site de l'ARS. NOUS AVONS DEMANDÉ EN URGENCE À L'ARS DE RETABLIR L'ANCIEN CALENDRIER. »
Finalement après une importante mobilisation auprès de l’ARS « le calendrier est rétabli », annonce le SRP-IMG le 14 mai. Le 18 mai, les choix de médecine générale se terminent enfin. Parallèlement, le SIHP (syndicat des internes des hôpitaux de Paris) signalait le 7 mai des bugs sur la plateforme de choix : « Attention, on nous signale que le filtre "postes non pourvus" sur la plateforme de choix ne fonctionne pas bien, et ne prend pas en compte les surnombres qui laissent le poste choisi vacant. Ne l'utilisez pas ! » Surtout, le SIHP, de concert avec le SRP-IMG et l’Isni, contestait devant le tribunal administratif de Paris la non prise en compte de l’ancienneté des internes ayant eu une année de recherche lors de la procédure de choix. Mais n’obtenait pas gain de cause en référé, la procédure n’étant pas déclaré urgente. Du retard, un procès, des bugs : la recette magique de la dématérialisation de la procédure de choix en Ile-de-France...

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Plusieurs syndicats d’internes ont appelé ce lundi 20 janvier à une troisième journée d'action pour dénoncer leurs conditions de travail et défendre...
Mesure de bon sens ou système à deux vitesses ?

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.