Mi-infirmiers, mi-médecins : l’autre rêve américain

New-York, Times square

Libérer du temps médical en confiant certaines tâches effectuées par des médecins à d’autres professionnels de santé : c’est ce que veulent faire certains candidats à la présidentielle… et c’est ce que font, depuis longtemps et à grande échelle, les États-Unis. Comment s’y prennent nos amis américains ? Réponse dans le podcast Aux Bons Soins.

 

 

S’il y a un thème qui, en matière de santé, hante la campagne présidentielle, c’est bien celui des déserts médicaux. Pour y faire face, certains candidats envisagent de restreindre la liberté d’installation des médecins. D’autres (ou parfois les mêmes), imaginent de décharger les médecins devenus trop rares en confiant certaines de leurs responsabilités à d’autres soignants. Marine Le Pen, Valérie Pécresse ou encore Emmanuel Macron ont avancé des propositions en ce sens. Mais sur ce terrain, la France a une longueur de retard sur les États-Unis qui ont poussé très loin le concept de profession de santé intermédiaire : on trouve au pays de l’oncle Sam des centaines de milliers de nurse practitioners et de physician assistants, professionnels d’un genre presque inconnu chez nous, à mi-chemin entre l’infirmier et le médecin.

Quelles sont les responsabilités de ces blouses blanches hybrides ? Comment interagissent-ils avec les médecins ? S’agit-il d’une solution efficace contre la pénurie médicale ? Autant de questions auxquelles nous nous attaquons dans le nouvel épisode d’Aux Bons Soins, le podcast de What’s up Doc qui ausculte les politiques de santé. Pour ce faire, nous invitons Elisa Chelle, professeure de science politique à l'Université Paris Nanterre, chercheuse associée au Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publique (Liepp) de Science-Po, spécialiste de la santé et des États-Unis.

Alors, peut-on s’appuyer sur l’exemple américain pour répondre au défi démographique français ? Elisa Chelle vous répond dans le podcast. Et pour aller plus loin, on peut lire ses écrits sur la santé et sur les États-Unis :

Portrait de Adrien Renaud

Vous aimerez aussi

La justice française reconnaît l'Etat fautif de ne pas avoir stocké assez de masques avant la pandémie de Covid, mettant en cause de façon sans...

Les données de santé intéressent chercheurs et laboratoires, suscitant aussi des interrogations. Dernier exemple en date, un consortium privé lancé...

Olivier Véran

C’est vrai, ça, il fait quoi Olivier Véran depuis qu’il a lâché (à contre cœur), le ministère de la Santé. Un autre défi, très politique, car "Ça va...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.