Le Guide du Wudard : un congrès à Milano

Les congrès, c’est toujours une super occasion d’apprendre plein de belles choses de partir en goguette explorer des terres inconnues +/- en compagnie de confrères indigènes et plus si affinités. What’s up Doc vous propose une sélection de 3 lieux milanesi à découvrir par petites touches ou plus largement… en fonction de votre assiduité.

Milano est « the place to congress ». Depuis l’Exposition universelle de 2015, la capitale italienne de l’industrie et du business est en perpétuelle révolution. Mais pas la peine de chercher ruines antiques ou pittoresque piazza, ici c’est plutôt architecture, moda et aperitivo.
 

Sur le temps du déj’

À deux pas du mythique Duomo, le ristorante A Santa Lucia vous reçoit au milieu d’un aréopage de portraits de stars des années 50 – et de serveurs grisonnants à qui on ne la fait pas –. La carte compile classico – et succulents – plats napolitains. Le principal risque est qu’il soit bien difficile de repartir au turbin après le limoncello. D’autant plus que vous êtes au cœur du temple du shopping. Un congrès ? Où ça, un congrès ?
 Le conseil du Wudard : la pasta alla Norma. Et insistez un peu pour avoir une table, a contrario des touristes allemands renvoyés comme une boule de flipper par le cerbère à l’entrée.
A Santa Lucia, Via S. Pietro All'Orto, 3, 20121 Milano
 
 

Si on sèche l’aprèm’

Amateurs d’art contemporain / d’architecture / de cinéma, la Fondazione Prada vaut assurément une enfilade de petits vieux devant un PowerPoint  session de congrès. Dans l’écrin conçu par Rem Koolhaas, collection permanente et expos temporaires réunissent la crème de la scène internationale, de Damien Hirst à Mona Hatoum. Vous finirez l’exploration des lieux par une visite au caffè – imaginé par Wes Anderson – dont le tiramisù engloutira votre dernière once de culpabilité vis-à-vis des bizuths restés au congrès.
 Le conseil du Wudard : il n’y a pas d’explications avec les œuvres d’art. À vous de questionner les surveillant(e)s (canons) en uniforme Prada afin de décoder leurs mystères… et dérouiller vos souvenirs de LV3 de la bella lingua.
Fondazione Prada, Largo Isarco, 2, 20139 Milano
 
 

Pour les oiseaux de nuit

Le Dry, contrairement à son nom, ne va pas vous laisser à sec. Cocktails dignes des meilleurs mixologues de la ville – et à même de vous faire oublier ce sale Spritz francisé – et faune molto locale (ie en chemise cintrée et talons de 8 minimum) vous feront oublier posters, patron et tutti quanti ! Les excellentes pizzas et la bande-son avant-gardiste pourront mener les plus audacieux jusqu’au bout de la nuit.
 Le conseil du Wudard : pensez à réserver, surtout le week-end. Le Dry Milano, seconde adresse, a ouvert récemment sur le même concept, à la fois très pointu et décontracté.
Dry, Via Solferino, 33
Dry Milano, Viale Vittorio Veneto, 28 Milano

 
Portrait de Jean-Victor Blanc
article du WUD 44

Vous aimerez aussi

Jabberwocky, c’est un groupe électro-pop formé par trois garçons qui étaient tous originellement étudiants en médecine à Poitiers. Ces phénomènes...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.