La Poste devient actionnaire majoritaire de Nouveal e-santé

Le groupe La Poste a annoncé le 8 juillet avoir pris une participation majoritaire dans Nouveal e-santé, leader du télésuivi et de la télésurveillance médicale. 

Avec cet investissement, le groupe entend bien se développer dans la santé à domicile et l’accompagnement du parcours patient. Et pourquoi pas devenir leader de l’e-santé en France. La Poste compte contribuer, avec un statut de tiers de confiance, à la transformation du système de santé. L’objectif est de répondre aux besoins en terme d’accompagnement des patients. Depuis 2017 maintenant, La Poste se développe dans ce secteur. Un investissement qui se montre plutôt concluant, car La Poste a réalisé 155 M€ de chiffre d’affaires en 2019, dans ce domaine d’activité. 

Nouveal, parce que nous le valons bien?

Non non, Nouveal c’est pas le dernier shampoing. C’est une entreprise qui développe des solutions de digitalisation et de fluidification du parcours patients auprès de 350 établissements de santé et 5 000 professionnels de villes. Parce que nous le valons bien. Et elle pèse dans le game ! Elle travaille notamment en partenariat avec l’AP-HP et Ramsay Santé par exemple. Et ce qu’elle propose est plutôt intéressant : préadmission administrative et médicale, des solutions de télésuivi post-opératoire en ambulatoire et même dans le cadre de prise en charge de pathologies chroniques. 

Le Covid a du bon

Qui plus est, le secteur de l’e-santé est en pleine effervescence depuis la crise sanitaire. Un intérêt qui ne se dément pas depuis le déconfinement. Nouveal a donc profité de la situation pour jouer un rôle important et prendre un peu de galon. En collaboration avec l’AP-HP, le groupe a développé Covidom, une application de télésurveillance des patients. 23 000 professionnels de santé l’utilisent aujourd’hui pour accompagner 86000 patients à domicile. Le Covid a profiter à certains secteurs d’activité et la e-santé tire son épingle du jeu

 
Portrait de Mélanie Philips

Vous aimerez aussi

`A LA RECHERCHE DU RDV SACRÉ
Le Japon et la Corée du Sud en avance sur la France...
Le moteur de recherche médical

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.