Indemnisation pour perte d’activité : c’est l’heure des comptes !

Ils sont 203 000 professionnels de santé à avoir sollicité l’indemnisation pour perte d’activité. Plusieurs semaines après le versement des premières avances, la régularisation entre en jeu.

Money, money… Seize mois après le début de la crise sanitaire, c’est l’heure de la régularisation pour les professionnels de santé dont les finances ont été affectées par la crise.

Pour rappel, les débuts de la pandémie ont été compliqués pour les bourses de nombreux confrères. Un manque à gagner s’étant étalé de la période mars à juin 2020 qui n’a pas échappé aux autorités. « Pour les aider dans le paiement de leurs charges fixes, le gouvernement a mis en place en 2020 un dispositif exceptionnel d’accompagnement économique », rappelle l’Assurance Maladie.

En tout, 203 000 professionnels ont sollicité ce soutien financier. Un dispositif qui fût par la suite accompagné d’avances. Désormais pourtant, c’est l’heure des comptes puisque le calcul définitif de cette aide vient de tomber. Et l’Assurance maladie d’égrener :

  • « Si le montant définitif de l’aide est supérieur aux montants des avances perçues, alors le professionnel de santé recevra dans les prochains jours le complément de l’aide ;
  • si le montant définitif de l’aide est inférieur aux montants des avances perçues, alors un courrier sera envoyé au professionnel de santé concerné à partir de fin juillet. Ce courrier détaillera les sommes versées à tort et les modalités de régularisation et précisera la démarche à suivre pour demander un paiement échelonné »

Si tout un chacun préférerait faire partie de la première catégorie de professionnels, il faut encore s’en assurer. « Chaque professionnel de santé trouvera le montant de l’aide définitive et les données prises en compte pour son calcul dans le téléservice dédié « Compensation perte d’activité » sur l’espace amelipro », indique l’Assurance maladie. Alors faites-vous partie des élus ?

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

« Nous proposons d’apporter une sécurité, notamment financière, au début de l’exercice libéral, qui peut parfois être difficile », résume le Dr...

Les établissements de santé français prennent la direction du covoiturage. Depuis 2017, trente d’entre eux ont souscrit au service de l’entreprise...

Le CH de Crest, petit établissement niché dans la Drôme, souhaite attirer de nouveaux talents. Un objectif que la direction tente de remplir en...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.