Hervé Maisonneuve*

Les revues savent suivre les courants de pensée à la mode : il faut sauver la planète ! « Sauver la planète », ce leitmotiv est partagé par des chercheurs des sciences de la Terre (écologie, agronomie…), sciences de la vie (biologie, médecine…), et sciences sociales (comportement, économie…).

Nous n’avons pas assez de partages entre les communautés sur les questions climatiques, le développement durable, et la santé dite globale. D’où l’idée de créer des revues dédiées ; les naissances ont été nombreuses :

 

• Chez Springer : BMC Environmental Health a un facteur d’impact de 3,816 ; Agronomy for Sustainable Development (facteur d’impact 4,101) est une revue plus ancienne d’origine française ; BMC Sustainable Earth va être lancé en 2018 avec une particularité : donation d’un arbre pour chaque avis de relecture !

 

• Cher Elsevier : The Lancet Planetary Health a vu le jour en avril 2017. Les premiers articles concernent la pollution de l’air, la nourriture, les antibiotiques… Il existait déjà The Lancet Global Health, avec une cible différente.

 

• Chez Wiley : Sustainable Development a un facteur d’impact de 2,167. Les initiatives prolifèrent, notamment de la part de sociétés savantes ou centres de recherche, comme The Journal of Sustainable Development. Cette liste n’est pas exhaustive ; la plupart de ces revues sont en accès libre sans abonnement. Les auteurs payent un droit à l’acceptation de leur article. Prêts à soumettre ?

 

 

*Hervé Maisonneuve est médecin, professeur associé en santé publique, avec une activité de formation en rédaction scientifique, et blogueur : www.redactionmedicale.fr

Portrait de La rédaction
article du WUD 39

Vous aimerez aussi

Les difficultés du secours en montagne
Si ca perce du béton : pourquoi pas de l'os ?
Les liens étroits entre mutuelles et assurances...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.