Comment les plateformes de santé accompagnent les patients (et soulagent les médecins !)

Article Article

 

On connaît leur activité de réseau de soins, mais on ignore souvent que le rôle des plateformes de santé ne se limite pas à cela. Ces acteurs ont développé tout un tas de services, avec une vocation : mieux accompagner le patient dans son parcours de soins. Focus sur les e-programmes thérapeutiques de ces plateformes, des outils numériques au service des patients... mais aussi des médecins !

 

Comment les plateformes de santé accompagnent les patients (et soulagent les médecins !)

« Je dors mal », « j'ai pas le moral », « je ne sais pas comment perdre du poids »... En consult', les médecins, en particulier les généralistes, entendent souvent ces formules, en tant qu'interlocuteur privilégié des patients. Sauf que voilà : en 18 minutes (temps moyen d'une consultation chez le généraliste, selon une étude récente du ministère de la Santé), pas évident de creuser ces problématiques qui ne relèvent pas toujours du pathologique, et encore moins du médicamenteux. On traite la maladie, et c'est déjà pas mal...

C'est là qu'interviennent les thérapies en ligne. Ces outils numériques ont été développés pour aider les patients à gérer ce type de problématiques en leur proposant un accompagnement au quotidien. En pratique, il s'agit de e-programmes individualisés, fondés sur un bilan initial, reposant sur les thérapies cognitives et comportementales (TCC), du coaching, des bilans réguliers...

 

L'appli qui soigne l'insomnie

La plateforme Santéclair propose ainsi un e-programme pour accompagner les personnes atteintes d'insomnie. Baptisé TheraSomnia, « c’est un traitement moderne non pharmacologique de l’insomnie, comprenant des conseils d’hygiène du sommeil, des modifications du comportement nocturne, restriction du temps passé au lit et contrôle du stimulus, une thérapie cognitive diurne visant à remplacer des croyances erronées sur le sommeil par des croyances plus justes, et chez certains sujets des exercices de relaxation de jour. Il a été évalué scientifiquement et s’avère efficace dans 70 à 80% des cas » », explique le Pr Michel Billard, neurologue spécialiste du sommeil, qui fait partie de l'équipe à l'origine de l'outil.

Le programme se déroule sur 78 jours et démarre par une analyse individualisée du type d'insomnie, de ses causes, ses caractéristiques propres.... L'utilisateur apprend à tenir un « agenda du sommeil », reçoit des conseils d'hygiène du sommeil, suit un coaching personnalisé, étape par étape, activité par activité, avec la possibilité de recourir à des professionnels en ligne... « « C’est un programme qui demande beaucoup d’engagement de la part du patient, mais qui se révèle efficace y compris dans les insomnies sévères. Il mérite d’être recommandé dans les insomnies chroniques car il est plus efficace à long terme que les thérapies pharmacologiques et totalement indemne d’effets indésirables» ».

De fait, de nombreux médecins intègrent désormais des outils numériques dans la prise en charge de leurs patients. Le Dr Agathe Bridoux, neuropsychiatre spécialiste des troubles du sommeil, voit en TheraSomnia un outil « complémentaire » à sa pratique. « J'ai commencé à l'utiliser car je cherchais à développer la TCC pour mes patients atteints d'insomnie. Ça permet d'avoir un suivi au quotidien, entre les consultations. Nous, on donne des consignes comportementales et cognitives, mais c'est sûr qu'entre deux rendez-vous espacés de 15 jours, c'est pas toujours facile à appliquer. Là, le patient est accompagné au jour le jour, et cela renforce l'efficacité de notre intervention. »

 

Selon le Dr Bridoux, cet outil gagnerait à être connu des généralistes,

parce qu'ils n'ont pas le temps de prendre en charge l'insomnie. Ils sont plutôt démunis face à cette pathologie et peuvent facilement aller vers un traitement médicamenteux qui s'avèrera délétère sur le long terme. Si les médecins généralistes, qui sont en première ligne, avaient connaissance de ces plateformes, ils pourraient proposer des solutions concrètes et efficaces à leurs patients. Cela permettrait d'éviter pas mal de chronicisations ; si l'insomnie est prise en charge tôt, on peut couper son cercle vicieux.

 

Santé mentale : à chaque besoin, une solution

Sur le même modèle, la plateforme de santé a décliné plusieurs e-programmes, dans les domaines de la nutrition, du sport... En mars, elle a lancé un outil numérique autour de la santé mentale qui propose plusieurs solutions. « Chacune est conçue de manière à répondre à une problématique spécifique en matière de santé mentale », précise Caroline Touizer, qui dirige le Lab Innovation Santé de Santéclair à l'origine de la conception de cette offre.

De la e-thérapie comportementale sur le bien-être, au recensement des services d'urgences psychiatriques des alentours, en passant par la (télé)consultation chez un psychologue ou un psychiatre... L'assuré accède à différents services en fonction de ses besoins. Des fiches informatives lui permettent de s'y retrouver parmi la galaxie des professionnels de la santé mentale ; le programme propose même un outil d'analyse des symptômes fondé sur l'intelligence artificielle, qui lui suggère la conduite à tenir et l'oriente avec pertinence dans le système de santé.

Bref, un système gagnant-gagnant, pour aider les patients comme les soignants !

 

 

Un article rédigé en partenariat avec Santéclair

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers