Cécile Courrèges ne s'enfuit pas : elle part

Je ne m'enfuis pas, je pars

La directrice de la DGOS Cécile Courrèges va quitter son poste fin juillet. 

Révélé la même journée par Gerontonews et Egora le 24 juin dernier, le départ de Cécile Courrèges de la tête de la Direction générale de l'organisation des soins ('DGOS) a été confirmé ce matin par la principale intéressée, lors d'une conférence de presse. "Non, je ne suis ni enceinte, ni malade", a plaisanté Cécile Courrèges, démentant les nombreuses rumeurs qui ont accompagné l'annonce de son départ de la DGOS, où elle avait été nommée directrice en juin 2017. "Si j'ai accepté ce poste, c'est parce que c'est Agnès Buzyn qui me l'a proposé", a-t-elle complété, démentant par là même toute mésentente avec l'actuelle ministre de la Santé. 

Alors, pourquoi quitte-t-elle le navire, alors qu'il reste tant à faire dans la mise en œuvre du plan Ma santé 2022 ? "Cela fait plusieurs mois que j'avais annoncé à la ministre que je n'irai pas plus loin que le vote de la loi de santé. C'est devenu quasi officiel lors de la réunion de la commission mixte paritaire, et c'est comme cela que ça s'est su. Je pars de manière tout à fait volontaire parce que cela fait deux ans que je porte ce projet, ce sont 70 projets à coordonner, un projet de loi à porter... Maintenant, il fallait repartir sur un nouveau cycle de trois ans, et je ne me sentais pas de le faire." 

Elle confesse également témoigner peu d'appétence pour les postes en administration centrale, préférant les affectations en région. Si elle a accepté la Direction générale de l'organisation des soins, c'est avant tout parce que "c'est Agnès Buzyn qui me l'a proposée". Elle quitte la DGOS, officiellement fin juillet, en très bons termes avec la ministre, donc. Quel sera son avenir ?  Nul ne le sait, officiellement. Elle part se reposer un temps, l'âme en paix, avec le sentiment du devoir accompli. Son successeur devrait être nommé au plus tard courant septembre. S'il y a interim en attendant la nomination de son successeur, elle sera assurée par stéphanie decoopman, directrice générale adjointe de la DGOS. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

La conférence des présidents du Sénat a acté mardi la création d'une commission d'enquête sur la situation de l'hôpital et le système de santé, à la...

Après trois semaines de mobilisation et des opérations « bloc mort » dans les hôpitaux, des collectifs d'infirmiers anesthésistes diplômés d'État (...

La capacité de l’hôpital, déjà fissuré de toute part, à tenir face à l’onde de choc de la pandémie en a étonné plus d’un. Vendredi 19 novembre se...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.