Cancer : des applis pour optimiser le suivi

Retour sur les Trophées de la santé mobile 2017

Les Trophées de la santé mobile 2017 ont été remis le week-end dernier. Parmi les lauréats, deux applis qui peuvent être utiles dans le cadre du suivi du cancer.

Samedi dernier se déroulaient les Trophées de la santé mobile 2017, organisés par la startup dmd Santé au cœur des Journées de l’Innovation en Santé. Parmi les récompenses remises à cette occasion, on trouve deux outils numériques destinés (entre autres choses) à accompagner les patients souffrant de cancer.

Mon Coach Douleur, tout d’abord, est une appli du laboratoire Takeda qui a reçu le prix « coup de cœur » de l’application mobile de santé. Elle permet à l’utilisateur d’enregistrer la nature, l’intensité ou la durée de sa douleur, mais aussi les thérapeutiques prises et leur efficacité, ou encore l’impact des douleurs sur le quotidien.

Elle permet donc d’optimiser la relation entre le patient et les professionnels de santé pour l’adaptation des solutions proposées, et inclue même le suivi des rendez-vous, avec rappels. Cerise sur le gâteau : elle est gratuite et dispo sur iOS et Android !

Si Mon Coach Douleur s’appuie sur les caractéristiques des douleurs liées aux pathologies cancéreuses, il n’est pas impossible qu’il fasse la preuve de son intérêt pour d’autres problématiques de douleurs chroniques. À surveiller !

Du suivi autonome au suivi coordonné

Avec Qalyo, on parlera plutôt d’une plateforme dotée d’application mobile. Lors des Trophées de la santé mobile, elle a été présentée par le Dr Laurent Goldstein et a reçu le prix de l’application de suivi. L’usager sous chimiothérapie peut y enregistrer les paramètres de son suivi médical : résultats des examens, état clinique, douleurs et constantes, rendez-vous et prise des traitements… Il y trouve aussi des infos utiles dans le cadre de sa prise en charge. L’appli est connectée, avec l’accord du patient, au service qui le suit. Une personne référente peut alors alerter ou modifier le suivi ou les soins en fonction des paramètres relevés.

La plateforme Qalyo s’adapte ne se limite pas au cancer, et s’adapte à plusieurs parcours de soins et pathologies. Elle propose ainsi aux établissements de santé un ensemble de services pour une prise en charge médicale monitorée à distance qui peut être créée sur mesure, suivant les référentiels de la Haute autorité de santé (HAS).

Reste que le dispositif a bien sûr un coût pour l’établissement. Voilà qui, à l’instar d’autres outils de la e-santé, interroge la reconnaissance économique des actes et du temps professionnel qu’ils mobilisent.

Source: 

Alice Deschenau

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Jacques Lucas dévoile les propositions ordinales sur la télémédecine
App'store e-santé

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.