Calendrier vaccinal 2021 : qu'est-ce qui change ?

Séances de rattrapage, nouveaux protocoles... Le calendrier vaccinal 2021 est sorti. Quoi de neuf sous le soleil ?

L'édition 2021 du calendrier vaccinal a été publiée par le ministère des Solidarités et de la Santé. Au programme quelques nouveautés. Pour commencer, les médecins sont invités à s'enquérir systématiquement du statut vaccinal de leur patient. La raison ? Un ralentissement important du trafic dû aux mesures sanitaires. 

Les professionnels de santé doivent "saisir toute opportunité d'effectuer, le cas échéant, un rattrapage vaccinal. Ce rattrapage vaccinal doit concerner toutes les personnes qui ont dû reporter un acte de vaccination en raison du confinement et doit, en premier lieu, cibler les nourrissons et les populations particulièrement fragiles pour lesquelles des recommandations particulières figurent au calendrier vaccinal (personnes avec maladies chroniques, immunodéprimées, personnes âgées, femmes enceintes…)", peut-on lire dans le document.

Concernant la vaccination Covid, un calendrier complémentaire sera publié et régulièrement mis à jour sur le site du ministère pour tenir compte des évolutions rapides en la matière. 

Autre nouveauté, hors Covid cette fois : "la vaccination contre les infections par les papillomavirus humains est recommandée chez les garçons de 11 à 14 ans révolus avec un schéma 2 doses (M0-M6) avec un rattrapage possible chez les adolescents et les jeunes hommes de 15 à 19 ans révolus selon un schéma 3 doses (M0, M2, M6). Toute vaccination chez le jeune garçon doit être initiée avec le Gardasil9®. La recommandation est applicable depuis le 1er janvier 2021".

En plus de l'arsenal Covid, deux nouveaux vaccins viennent renforcer les rangs : il s'agit d'Efluelda® (AMM : 14/04/2020), vaccin antigrippal quadrivalent haute dose et de MenQuadfi® : qui dispose d’une AMM depuis le 18/11/2020, contre les méningocoques des sérogroupes A, C, W et Y mais pas encore commercialisé. Carton rouge en revanche pour Gardasil®, retiré du marché en décembre 2020 et Twinrix Enfant, dont l'arrêt de commercialisation date du 30/09/2020. 

Par ailleurs, les rappels et rattrapages vaccinaux peuvent se faire par les centres de vaccination antiamarile à l'occasion de la vaccination des voyageurs et ils sont pris en charge dans les conditions habituelles pour la part obligatoire. 

 

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Pour le Dr Sophie De Jaegher, médecin généraliste, travailler dans un centre de santé lui permet de trouver un équilibre entre soins des patients et...

Le 4 juin dernier, une assistante dentaire se faisait agresser par un patient dans les Côtes d’Armor. Un évènement trop récurrent qui appelle à des...

Volunteer Wanted. Depuis plusieurs mois, le CHRU de Tours s’est lancé dans une enquête d’ampleur afin d’évaluer le moral des soignants. Un travail de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.