« Bulle 1000 jours » : une application pour lutter contre les perturbateurs endocriniens

Des médecins libérales et des sages-femmes se sont alliées pour lancer une application santé à destination des parents et futurs parents. 

Un projet commun, financé par l’URPS. Médecins et sages-femmes ont travaillé ensemble pour lancer une application à destination des parents. L’idée : les accompagner pendant les 1000 premiers jours de l’enfant. Une période déterminante pour son développement et sa santé future. 

« Les problématiques de santé environnementales sont de plus en plus présentes dans nos vies et pourtant, à ce jour, on manquait d’outils pour sensibiliser le grand public », explique Aurélie Rochette, présidente de l’URPS sage-femme PACA. Avec l’URPS médecins libéraux PACA, l’Association Santé Environnement France (ASEF) et l’entreprise Exolis lancent l’application gratuite, Bulle 1000 jours, qui permet aux parents et futurs parents de se former sur les perturbateurs endocriniens. A ce jour, l’application compte 2.385 utilisateurs et utilisatrices. 

 

Une application didactique

« Cette application a pour ambition de devenir un outil ludique et pas culpabilisant pour informer les couples et qu’ils puissent faire au mieux », ajoute Isabelle Leclair, médecin généraliste et élue URPS PACA. Elle explique avoir rédigé ces textes avec Aurélie Rochette et une médecin enceinte qui ne souhaite pas communiquer son nom. « On voulait une appli que toutes les personnes concernées puissent utiliser, ajoute cette généraliste. On s’est mis à la place des patientes pour la rendre la plus didactique possible. Les perturbateurs endocriniens sont présents absolument partout dans nos vies, l’idée est d’accompagner les couples pendant les 1000 premiers jours de l’enfant pour faire au mieux. »

Dans les conseils donnés, les soignantes soulignent, par exemple, qu’il est préférable de ne pas dormir dans un lit Ikea le jour de son achat. « Laissez-le dans une pièce aérée après l’avoir monté », souligne Isabelle Leclair. Pareil pour la peinture de la chambre de l’enfant à naître : mieux vaut éviter de la faire une fois la grossesse commencée. Cela limite les contacts avec les perturbateurs endocriniens. De même, il est préférable de réchauffer un plat dans une assiette s’il passe au micro-onde plutôt que dans un contenant en plastique. A travers ces gestes du quotidien, l’équipe pluridisciplinaire entend aussi permettre d’attraper les bons réflexes.

« Il existe une réelle demande de la part des patientes et patients, continue Aurélie Rochette. Lors de nos consultations, on donne un maximum d’informations aux personnes qui viennent nous voir, mais là, avec cette application, on va pouvoir toucher un public plus large. »

De son côté, Christophe Rosso, cofondateur d’Exolis ajoute qu'aucune donnée n’est conservée. « Ce sont des quizz ludiques que les équipes soignantes peuvent envoyer à leurs patientes et patients dans l’optique d’ouvrir une brèche puis une conversation sur le sujet. »  Cette application, Bulle 1000 jours, financée par les fonds des URPS, aura coûté 16.000 euros. 

 

Source: 

Pour télécharger l’appli Bulle 1000 jours sur un android c'est ici ; côté Apple ici 

Portrait de Elodie HERVE

Vous aimerez aussi

L’utilisation de l'IA crée toujours son lot de questionnements. À l’Université de la e-santé, l’heure était au débat sur son implantation dans nos...

Les données de santé valent de l’or, comment les protéger ? A l’Université de la e-santé, des experts ont débattu autour de la cybersécurité.

Cette nouvelle édition est placée sous le signe du déconfinement. Celui de la e-santé en particulier. Pendant 2 jours, des débats, des échanges et...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.