Un SDF hospitalisé en hypothermie, il avait appelé le SAMU, une enquête pour non-assistance à personne en danger est ouverte

Article Article

Une enquête pour non-assistance à personne en danger a été ouverte à Créteil après l'hospitalisation dimanche d'un homme sans abri découvert en hypothermie dans la rue.

Un SDF hospitalisé en hypothermie, il avait appelé le SAMU, une enquête pour non-assistance à personne en danger est ouverte

© Midjourney x What's up Doc

Dans la nuit de samedi à dimanche, alors que la région parisienne était touchée par une vague de froid, un homme sans domicile fixe a été découvert peu après 4 heures du matin par une patrouille de police. Le SDF présentait un état d’hypothermie sévère, a détaillé une source policière, confirmant une information du Parisien.

Environ 20 minutes auparavant, poursuit cette source, l'homme avait tenté d'appeler le Samu pour demander de l'aide, sans que les secours n'envoient de véhicule médical.

Pris en charge par la police, il a été transféré à l'hôpital Henri-Mondor avec son pronostic vital engagé. Sa température corporelle, mesurée aux urgences, est descendue jusqu'à 27°C.

L’homme est ressorti de l’hôpital hier

Mardi matin, l'homme sans abri "était sorti de l'hôpital", précise le parquet à l'AFP qui ajoute qu'"une solution d'hébergement devait lui être proposée".

Sollicité lundi au sujet de ce décès, le parquet de Créteil a précisé à l'AFP qu'une enquête pour "non-assistance à personne en danger" était en cours.

Quelques jours auparavant, le 16 janvier, un homme sans abri avait été découvert mort sur la voie publique au Kremlin-Bicêtre dans le même département, a-t-on appris par la même source policière.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/etudiant-en-medecine-il-decide-de-passer-noel-la-rue

Le 8 janvier, face aux températures très basses ressenties jusqu'au lendemain, la préfecture du Val-de-Marne avait activé le plan "grand froid". Dans un communiqué, elle avait rappelé "combien il est important que toute personne en situation de détresse dans l'espace public soit signalée au 115, service d'appel d'urgence gratuit".

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers