Téléconsultations : oui pour les bobos, non pour les vraies pathos !

Sondage sur la téléconsultation : les Français disent oui, mais...

Que pensent les Français de la téléconsultation ? S'ils y sont majoritairement favorables, en revanche, ils la réservent pour les bobos et les avis médicaux. 

Les médecins sont globalement satisfaits de la téléconsultation. D’accord. Et les patients qu’en pensent-ils ? Livi a eu l’idée de demander aux Français ce qu’ils pensaient de la téléconsultation. Avec l’institut Harris, ils ont donc réalisé une enquête en ligne en le 8 et le 10 janvier auprès de 1018 personnes représentatives. Si 86% des Français ont entendu parler de la téléconsultation, seuls 37% d’entre eux se disent bien informés sur ce dont il s’agit exactement.

Moins de 35 ans les moins bien informés

Dans le détail, seuls 36 % des personnes interrogées pensent qu’une téléconsultation a la même valeur qu’une consultation classique. Et 59% savant que la téléconsultation est réalisée au même tarif qu’une consultation classique. Néanmoins les deux tiers des Français savent qu’elle est remboursée par la sécurité sociale. Et ce sont les moins de 35 ans qui sont les moins bien informés sur la téléconsultation : dans cette tranche d’âge, seuls 29% d’entre eux savent qu’une téléconsultation a la même valeur qu’une consultation classique (contre 37% pour les 50 ans et plus).  43% des plus jeunes ont appris que la téléconsultation est remboursée au même tarif qu’une consultation classique (contre 65% des plus de 50 ans). En revanche, les moins de 35 ans sont mieux informées sur la souplesse qu’offre la téléconsultation : 54% d’entre eux savent que la téléconsultation permet d’obtenir un rendez-vous médical à n’importe quel moment de la journée (contre 46% des plus de 50 ans). De la même manière, 71% des moins de 35 ans sont conscients que la téléconsultation permet de réaliser un rendez-vous médical en quelques minutes.

Téléconsultation efficace pour améliorer le système de santé

Après avoir été informé de ce qu’est la téléconsultation, les personnes interrogées la jugent plutôt efficaces (60%) pour améliorer le fonctionnement du système de santé, désengorger les services d’urgence des hôpitaux (72%), lutter contre les déserts médicaux (73%), permettre aux patients de consulter un médecin plus facilement (81%). Résultat, 63 % des sondés sont favorables au développement de la téléconsultation. Et un Français sur deux serait prêt à l'utiliser la téléconsultation. Mais pas pour n’importe quelle consultation : 72% sont prêts à se faire téléconsulter pour un conseil médical, mais 31% seulement pour un problème de santé qui semble grave. Aussi parmi les attraits de la téléconsultation, les sondés plébiscitent le fait de ne pas avoir à se déplacer (32%). Mais 50% des sondés la rejettent parce qu’elle ne permet pas de se faire ausculter. La téléconsultation  peine à se faire accepter puisque seulement 26% d’entre eux, en cas d’indisponibilité du médecin traitant, sont prêts à téléconsulter.
 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Organisé par le ministère des Solidarités et de la Santé, le premier concours vidéo « Parlez-nous télémédecine » a récompensé 6 lauréats. Objectif...
3 questions au Dr Charles Cousina, délégué de l’UFML
Après la téléconsultation, c'est maintenant au tour de la télé-expertise d'être pris en charge par l'assurance maladie et ce dès le 10 février...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.