On ne rejettera plus les gays du don du sang en mars

Les gays autorisés à donner leur sang

Le don du sang en France sera ouvert mi-mars aux homosexuels sans conditions, le gouvernement ayant annoncé mardi l'abandon de toute référence à l'orientation sexuelle dans les critères de don pour mettre fin à une "discrimination".

Ça fait longtemps, face à la pénurie endémique, que le don du sang devrait être ouvert à tous, sans distinction. Ce sera chose faite avant le printemps.

Avant la France, de nombreux pays, comme l'Espagne, l'Italie, Israël et récemment l'Angleterre, ont déjà fait évoluer dans ce sens leurs accès au don du sang.

Dans le prolongement de la loi bioéthique et d'une "volonté politique" du ministre de la Santé, Olivier Veran, (qui déjà avait tenté  de changer la loi lorsqu’il était député en 2013), un arrêté sera signé mardi qui rendra le don du sang accessible à tous sur la base des mêmes critères, pour les homosexuels comme pour les hétérosexuels, a indiqué le ministère.

A partir du 16 mars, il n'y aura "plus aucune référence à l'orientation sexuelle", dans les questionnaires préalables au don du sang, a expliqué Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, lors d'un point presse.

Depuis juillet 2016, les hommes homosexuels peuvent théoriquement donner leur sang, geste qui leur était interdit depuis 1983 en raison des risques de transmission du sida.

Mais cette possibilité restait soumise jusqu'ici à une période d'abstinence sexuelle (d'abord fixée à un an, avant d'être ramenée en 2019 à quatre mois) qui devait être déclarée lors de l'entretien préalable.

Le directeur général de la Santé a dit ne pas s'attendre à une hausse du risque résiduel de transmission du VIH par transfusion à la suite de cette mesure, rappelant que "ce niveau du risque baisse régulièrement depuis des décennies".

Et pour tous les hétéros, inutile d’attendre mars, les centres de l’établissement français du sang vous attendent, pourquoi pas maintenant, vous prenez rendez-vous ?

Avec AFP

Portrait de La rédac'

Vous aimerez aussi

800 000€ en liquide ont été retrouvés chez le pharmacien

Un pharmacien parisien a été mis en examen mi-décembre puis écroué, soupçonné d'avoir facturé des tests fictifs de dépistage du Covid-19, pour un...

Une clinique de la banlieue de Toulouse a été condamnée ce mardi 18 janvier à 150.000 euros d'amende pour la mort en 2012 d'une patiente de 39 ans,...

Servier dans le rouge

Le groupe pharmaceutique Servier, 2e laboratoire français, a enregistré un résultat net dans le rouge l’an dernier sous l’effet des indemnisations...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.