Médecins Covid + : Le HCSP précise la marche à suivre

Roulement de tambours ! Compte tenu de la tension hospitalière et de la hausse du nombre de professionnels de santé vaccinés, le Haut Conseil de la Santé Publique actualise ses recommandations pour les soignants atteints de la Covid-19.

Les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique se refont une beauté. « Dans un contexte de progression de la couverture vaccinale chez les professionnels exerçant en établissements de santé (ES) et en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS), et compte tenu des très fortes tensions observées sur l’offre de soin, le HCSP actualise les recommandations d’éviction de ses avis antérieurs (14 et 18 janvier, 3 février 2021) », indique l’organisation dans un communiqué publié sur son site internet. Au programme donc, plusieurs parcours pensés pour s’harmoniser avec le statut vaccinal et l’historique infectieux de chaque soignant.

Vous êtes vacciné ? C’est par ici :

Je suis vacciné, Covid + et asymptomatique :

« En cas de tension hospitalière et de risque de rupture de l’offre et de la sécurité des soins », le HCSP recommande de vous maintenir en exercice. Un cas de figure qui s’applique également aux personnels qui n’auraient reçu qu’une dose, mais ayant un antécédent de Covid-19 avec une forme symptomatique « survenu plus de 15 jours et moins de 6 mois avant la réalisation du test diagnostique positif de l’épisode actuel d’infection par SARS CoV-2 ». Cela, en respectant, bien évidemment, le respect de mesures barrières.

Je suis vacciné, Covid + et symptomatique :

Symptomatiques ou pauci-symptomatiques, même combat ! C’est à la maison que vous passerez les dix prochains jours. Une fois encore, même topo pour les personnes ayant un antécédent de Covid-19 survenu « plus de 15 jours et moins de 6 mois avant la réalisation du test diagnostique positif de l’épisode actuel d’infection par SARS-CoV-2. »

Vous n’êtes pas vacciné ? C’est par là :

Je suis partiellement vacciné ou non-vacciné et Covid + ?

Mauvaise pioche… et retour au bercail ! « Les professionnels travaillant en ES et ESMS chez qui on diagnostique une infection actuelle à SARS-COV-2 [doivent faire] l’objet d’une mesure d’éviction professionnelle pour une durée de 10 jours […] s’ils sont non ou incomplètement vaccinés », indique le HCSP.

Des recommandations claires formulées après « une revue des données épidémiologiques sur la maladie et sur la couverture vaccinale Covid-19 et une analyse de la littérature et des recommandations internationales », indique le HCSP.

Et les cas contact à risque d’infection dans tout ça ?

Rien de nouveau sous le soleil ! Dans son dernier avis, le Haut Conseil de la Santé Publique recommande « que soit maintenue l’application des recommandations concernant les professionnels contacts (vaccinés ou non) d’un cas de Covid-19, figurant dans l’avis du 23 mai 2020 ». En clair, donc ? Une éviction en cas de contact à risque seulement « si le professionnel devient symptomatique » ou « en cas de doute sur la possibilité du soignant à respecter les mesures barrières permettant d’éviter la contamination des patients ou des autres professionnels de l’établissement ».

Dans le cas où vous seriez maintenu en poste, le HCSP recommande de :

  • « Pratiquer une auto-surveillance de ses symptômes et d’alerter le service de médecine du travail et de maladies infectieuses en cas d’apparition de symptôme évocateur pour la réalisation d’un prélèvement nasopharyngé à la recherche du SARSCoV-2.»
  • Effectuer « un prélèvement nasopharyngé systématique entre J5 et J7 du dernier contact ».
  • D’appliquer strictement les mesures barrières, « en particulier lors des pauses ou de l’utilisation des vestiaires »

 

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

L’IVG médicamenteuse, bientôt accessible en ville pendant 9 semaines ? Ce 12 avril, la HAS a actualisé ses recommandations. Une prescription qui se...

Pour la première fois, un médecin, Denis Labayle, a accepté de témoigner sur la pratique de l’euthanasie à l’hôpital public.

Pour certains, exercer en libéral est une évidence. Nicolas Caumon, chirurgien orthopédique à l'Hôpital privé Saint-François, dans l'Allier, fait...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.