L’Isni appelle de nouveau à la grève le 20 janvier

L'Intersyndicale nationale des internes (Isni) appelle à la grève de la permanence des soins le 20 janvier prochain. 

Fin de la trêve des confiseurs oblige, l’Intersyndicale nationale des internes (Isni) a repris l’offensive dans le combat qu’elle mène pour l’amélioration de ses conditions de travail. Pour rappel, l’Isni avait lancé une grève illimitée à compter du 10 décembre et réclamait, entre autres choses :
- la suppression de la procédure du big matching ;
- un décompte horaire du temps de travail ;
- la rémunération des heures supplémentaires effectuées ;
- un alignement du salaire sur ceux des fonctionnaires de la catégorie A ;
- un doublement des indemnités de garde et d’astreinte ;
- une revalorisation de l’indemnité logement ;
- la mise en place d’un compte public de formation de 5000 euros ;
- la possibilité de remplacer dès la moitié de la maquette (pahse 3 non comprise). L’isni avançait également des revendications partagées par l’ensemble des syndicats de praticiens hospitaliers :

La ministre de la Santé Agnès Buzyn avait amorcé un début de réponses aux revendications des internes par le biais de notre média

Mais ces premières réponses n’avaient pas eu l’heur de satisfaire l’Isni, qui avait rejeté, quasi en bloc, toutes les propositions du ministère de la Santé :

En les commentant de diverses manières :

Dans leur communiqué publié hier, l’Isni tire dans un premier temps un bilan positif de la mobilisation du 10 décembre, « avec plus de 60% de grévistes ». Et d’ajouter : « La forte adhésion au mouvement s’explique par l’indignation provoquée par les mesures néfastes pour la qualité de notre internat et de notre formation, la remise en question de l’autodétermination à choisir la conduite de sa carrière et de sa formation, l'impossibilité de facto pour la médecine générale et le possible recul pour les autres spécialités de l’obtention de la licence de remplacement, la poursuite du démantèlement du service d’excellence proposé par l’hôpital public au prix de sacrifice toujours plus important de la part des internes, des médecins et des soignants. » En conséquence, l’Isni (et tous les syndicats qui lui sont affiliés), donne rendez-vous à tous les internes le 20 janvier prochain pour une nouvelle journée de mobilisation, « la journée et la nuit afin de refaire grimper le taux de grévistes dans les sommets comme au début du mouvement ! » La grève de la permanence des soins est suggérée, mais d’autres actions sont envisageables.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Aurélien Rousseau, directeur général de l'agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France, reconnait sa part de responsablité dans l'annulation de la...
« Il est o`u vot' macchabée ? »

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.