Ca vient de tomber ! Classement 2022, CHU, Spécialités que choisissent les internes ?

Article court Article

Depuis hier matin 9 h, les futurs internes sont en train de choisir leur spécialité, leur CHU, leur affectation pour les prochaines années. Le choix va se prolonger jusqu’au 16 septembre, mais quelles sont déjà les tendances, les choix des 100 premiers classés ?

Ca vient de tomber ! Classement 2022, CHU, Spécialités que choisissent les internes ?

© IStock

Commençons par le commencement, le major, le king de l’année, nommons-le Gaétan Basile, qui donc le premier a choisi hématologie à Bordeaux. Offrant ainsi à cette spécialité une place de choix alors qu’elle se plaçait 25e au classement général des spécialités de l’année dernière.

Et donc plein phare sur le CHU de Bordeaux, qui se retrouve le CHU le deuxième le plus choisi par les 100 premiers de cette année avec 12 affectations.

L’occasion d’établir un premier classement des CHU pour l’année 2022, au vu, répétons-le, des choix des 100 premiers :

1er AP-HP avec 29 internes, 2e donc Bordeaux avec 12 internes, et 3e Montpellier avec 10 internes. Suivent HCL (Lyon) avec 9 internes, et AP-HM et Rennes à égalité avec 8 internes chacun.

Paris, Bordeaux, et Montpellier pour l’instant en tête des CHU

Alors grosse surprise pour l’instant pour le CHU de Grenoble qui était le CHU le mieux choisi l’année dernière, 1 seul interne parmi les 100 premiers l’a choisi cette année.

Passons au choix des spécialités, grosse tendance parmi les choix des 100 premiers internes, l’anesthésie-réanimation arrive en tête avec 20 internes, suivi d’un 2e assez classique, l’ophtalmologie choisie par 15 internes, suivie de médecine cardiovasculaire et néphrologie 7 internes chacun.

Petit zoom donc sur le Top 10, soit les choix des 10 premiers classés. Rappelons qu’il n’y a que 2 femmes cette année dans ce top 10. Et donc dans l’ordre de choix des spécialités, il y a 2 hématologie, 1 oncologie, 1 urologie, 1 pédiatrie (et oui, classique, ce sera bien une pédiatre !), 1 neurologie, 1 médecine cardio-vasculaire, 2 anesthésie-réanimation et 1 médecine nucléaire (le choix de la 2e femme du Top 10).

Anesth-réa, Ophtalmo, Cardio et Néphro à la corde pour les Spécialités

Et si on parle de CHU, Bordeaux arrive 2 fois dans le top 10, suivi de Marseille, Paris 2 fois aussi, Montpellier 2 fois, Nantes, Rennes (Les Bretons en force !) et Clermont-Ferrand.

Le mieux classé qui a choisi médecine générale était 56e et 46e pour la psychiatrie.

Et petit focus sur les lanternes rouges CHU et spécialités de l’année dernière. La médecine et Santé au Travail qui était la spécialité la moins choisie apparait dans le classement 2022 dans le choix de l’interne classé 1 695e et Limoges qui était le CHU le moins bien choisi l’année dernière a tout de même été sélectionné par l’interne arrivé 226e.

A l’heure où vous lisez ces lignes, les tableaux d’affectation se remplissent encore. Nous saurons d’ici le 16 septembre les choix des 9 298 internes, et nous pourrons établir notre grand classement habituel des CHU et des Spécialités 2022. On est sur le coup. (Si pour l’heure, vous n’avez toujours pas téléchargé gratuitement notre Gros Classement des CHU et des Spécialités 2021, c’est le moment pour faire des comparaisons).

Les gros dossiers

+ De gros dossiers