Endométriose : « j’ai à cœur d’aider à la formation des médecins traitants qui sont en première ligne, c’est vital ! »

Endométriose : « j’ai à cœur d’aider à la formation des médecins traitants qui sont en première ligne, c’est vital ! »

GRAND FORMAT EN BREF
Grand format Grand format

Depuis 30 ans le Dr Erick Petit s’intéresse à l’endométriose, à une époque où personne ne reconnaissait la maladie. Il en est aujourd’hui un expert mondial et partage ses connaissances aux médecins généralistes pour une meilleure prise en charge. Un enjeu majeur. 

 

« Vous êtes une femme, il faut apprendre à gérer la douleur », « Les règles qui font mal, il faut s’habituer », « C’est ainsi quand on devient une femme …” Trop d’idées reçues, trop de clichés, trop de dénis de la souffrance des femmes pendant des années, ont invisibilisé l’endométriose. Mais cette pathologie touche 10% des femmes d’après les études, soit entre 1,5 et 2,5 millions de femmes en âge de procréer en France ou 176 millions de femmes dans le monde. D’après l’INSERM, 40% des femmes qui présentent des douleurs pelviennes chroniques seraient en réalité atteintes d’endométriose, victimes en plus d’une errance diagnostique lourde de conséquence.

Et encore ce constat est minimisé si on écoute Erick Petit, Radiologue, expert mondial de l’endométriose, fondateur du centre de l’endométriose de l’hôpital Saint Joseph, créateur du réseau endométriose ville/hôpital Résendo, membre du comité stratégique sur l’endométriose et formateur pour Santé Académie : « ces chiffres sont sous-estimés. Même si on n’a pas encore d’études d’envergure, d’après de nombreuses études plus petites, on serait plus proche de 20% des femmes touchées. En revanche, l’errance diagnostique on l’a retravaillée, avec plus de 10 000 patientes, et on vient de le publier : le retard diagnostic est de 10 ans. Et tout ça ne progresse pas beaucoup ! »

Martial Jardel, médecin généraliste : « L'endométriose, je ne l'ai jamais apprise à la fac »

Et pour cause, les médecins généralistes n’ont pas été formés, ou partiellement, comme l’exprime, Martial Jardel, médecin généraliste, « L’endométriose je ne l’ai jamais apprise à la fac ». C’est pourtant un tout jeune médecin, diplômé en 2021. Oui mais, justement, l’endométriose n’est enseignée dans les universités que depuis 2020.

Voilà les raisons qui ont poussé Erick Petit à créer une formation certifiée DPC* sur l’endométriose sur Santé Académie. « Tous les médecins rencontrent des patientes qui souffrent d’endométriose, sans même le savoir, j’ai à cœur d’aider à la formation des médecins traitants qui sont en première ligne, c’est vital ! » Une formation qu’il présente avec plusieurs cas cliniques, dont certains sont décryptés et expliqués dans ce webinaire Santé Académie que vous pouvez retrouver en replay. Un premier pas vers une amélioration de la prise en charge de toutes ces femmes en souffrance.

L’hérédité, les règles précoces mais aussi la bonne lecture des imageries, Erick Petit vous donne les clés pour mieux diagnostiquer l’endométriose.

Car le consensus des spécialistes de la pathologie est sans appel : le diagnostic précoce de la maladie reste la pierre angulaire pour améliorer la prise en charge. 41% des femmes diagnostiquées estiment que c’est ce diagnostic précoce qui les a le plus aidées.

Rappelons que depuis 2022, Emmanuel Macron a lancé la première stratégie nationale de lutte contre l’endométriose.

Concrètement, il a annoncé le financement d’un programme de 20 millions d’euros sur 5 ans pour :

  • déployer la plus grande base de données au monde, recensant  11 000 femmes pour mieux étudier la maladie
  • donner bien sûr plus de moyens à la recherche et à la communication autour de la maladie
  • mais aussi accompagner des innovations autour de la pathologie, comme des essais cliniques, en cours actuellement, sur des tests salivaires pour la détection précoce de l’endométriose, développés par une startup.

Tout ça, c’est en cours, mais pour l’heure, vous pouvez déjà visionner le replay du webinaire What’s up Doc x Santé Académie : L’Endométriose : Cas clinique et errance diagnostic. C’est gratuit, et vos patientes vous remercieront.

* sous réserve de budget disponible

- Un webinaire co-présenté par What's up Doc x Santé Académie

Retrouvez le replay du webinaire Santé Académie x What’s up Doc, L’Endométriose : Cas clinique et errance diagnostic avec le Dr Erick Petit, Radiologue, expert mondial de l’endométriose, fondateur du centre de l’endométriose de l’hôpital Saint Joseph, créateur du réseau endométriose ville/hôpital Résendo, membre du comité stratégique sur l’endométriose et les questions de Dr Martial Jardel, médecin généraliste.

Webinaire Santé Académie



Ou inscrivez-vous à la formation certifiée DPC* sur l’endométriose sur Santé Académie
 

Rechercher un classement

Emplois

Emplois

Associé ? Médecin ? Remplaçant ? Déposez et consultez les annonces

258 ANNONCES ACTIVES + D’offres

Infographies

+ D’infographies

Les gros dossiers

+ De gros dossiers