Une prime d’hébergement de 150 euros pour les externes

Dans le JO du 10 octobre, deux textes officialisent le versement d'une prime de 150 euros aux externes qui effectuent un stage ambulatoire dans un désert médical. 

Fruit de la négociation du Ségur de la santé, deux textes (décret et arrêté) publié au Journal officiel de ce 10 octobre officialise le versement d’une indemnité d’hébergement de 150 euros bruts par mois, pour les étudiants en deuxième cycle qui « accomplissent un stage ambulatoire situé dans une zone géographique caractérisée par une offre de soins insuffisante ou par des difficultés dans l'accès aux soins ». 

 

Le décret précise que, pour bénéficier de cette indemnité, l’étudiant doit fournir une attestation sur l’honneur au centre hospitalier universitaire « par laquelle il certifie supporter la charge d'un logement à titre onéreux d'une part, et ne bénéficier d'aucune aide d'une structure ou collectivité publique d'autre part. Les élèves médecins des écoles du service de santé des armées ne perçoivent pas cette indemnité ».

 

L’arrêté précise pour sa part que l’externe « qui souhaite bénéficier de l'indemnité forfaitaire d'hébergement en formule la demande auprès du centre hospitalier universitaire dont il relève pour le versement des éléments de rémunération ». Cette indemnité est versée « au plus tard dans le mois qui suit la fin du stage ». Cette mesure est applicable de manière rétroactive à compter du 1er septembre. 

 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

De mai à juillet, une vaste enquête portant sur l’état de la filière psychiatrique a été lancée. L’objectif ? Comprendre les raisons qui poussent les...

Avec la réforme des études de santé, les étudiants qui passent le concours pour la première fois s’estiment lésés. 

L’ANEMF dresse un constat accablant. Les violences sexistes et sexuelles sont partie prenante des études en santé. En tout, un tiers des étudiants en...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.