Un label « bientraitance » pour les maternités, évalué par les femmes

Article Article

Le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) a créé en septembre un label pour les maternités qui mettent en avant bienveillance et transparence dans leurs pratiques.

Un label « bientraitance » pour les maternités, évalué par les femmes

Le CNGOF vient de créer une labellisation à destination des maternités qui s'engagent dans une démarche de « bientraitance ». Celles-ci doivent respecter une douzaine de critères et proposer à leurs patientes un retour d'expérience via une plateforme baptisée « Maternys ».
 

Une réponse aux violences obstétricales

 « Ce label a été créé à la suite des critiques adressées par les patientes sur la façon dont ont été gérés la grossesse et l'accouchement ; c'est une réponse aux violences obstétricales qui ont alors été pointées », explique le Pr. Israël Nisand, gynécologue obstétricien au CHU de Strasbourg et Président du CNGOF. Le collège a ainsi adopté un système permettant de valoriser les maternités qui mettent en place des conditions de transparence et d'information à destination des patientes.
 

Pour élaborer ce label, des réunions entre praticiens et patientes ont été organisées, au cours desquelles différentes exigences ont été identifiées. « Au départ, on s'est retrouvé avec près de 80 items qu'il a fallu affiner et tamiser », indique le Pr. Nisand.
 

Douze critères pour obtenir le label

 
Douze critères ont finalement été définis pour obtenir le précieux label. Parmi ceux-ci figurent la transparence de la maternité sur ses pratiques (taux d'épisiotomie, de césarienne, de déclenchement, …) et l'amélioration de l'information et de l'autonomie des patientes. « Ces critères ne sont pas immuables, on pourra procéder à des ajouts et des modifications », détaille Israël Nisand.
 

Les critères
 
- La transparence de la maternité sur ses pratiques : taux d’épisiotomie, taux de césarienne, taux d’extraction instrumentale, taux de déclenchement, avec mise en regard des taux nationaux pour les maternités de même niveau
- l’amélioration de l’information des femmes enceintes par la plate-forme Maternys
- la mise en place d’un entretien prénatal précoce (EPP)
- le confort du nouveau-né avec en particulier une aide à l’allaitement pour les femmes qui le souhaitent et le respect des rythmes de sommeil dans l’organisation des soins
- l’autonomie des patientes avec notamment la possibilité de vivre un accouchement démédicalisé en l’absence de facteurs de risques
- le suivi de toute intervention réalisée en urgence avec une explication avant la sortie de maternité et la mise à disposition d’un soutien psychologique en cas de besoin
- la remise de deux formulaires de satisfaction à l’ensemble des femmes à la sortie de la maternité et trois mois après leur accouchement
- un projet de naissance proposé à toutes les patientes
- la disponibilité d’une analgésie démédicalisée 24 heures sur 24
- la mise en place d’un tableau de bord annuel de la pertinence des soins
- la possibilité de présence pour la ou les personne(s) désignée(s) pour l’accouchement ou la césarienne sauf en cas d’urgence
- la formation du personnel à la bientraitance et l’accompagnement psychologique des soignants en difficulté

 
 
« L'objectif de ces critères est de répondre aux questions et aux attentes des patientes. Ils sont enrichis au fur et à mesure, en fonction des retours » précise-t-il.
 
Ce sont les maternités qui font la demande du label. Une vérification est ensuite effectuée afin de s’assurer qu'elles respectent un certain nombre de conditions. A la suite de quoi, le chef de la maternité doit s'engager à mettre en œuvres les douze critères, et à proposer l’accès à la plate-forme d’information sur la grossesse et l’accouchement Maternys.
 
 

Une évaluation par les patientes

 
« L'originalité de ce système, c'est que ce sont les patientes qui évaluent et mesurent la qualité de leur prise en charge par la maternité, selon des critères qu'elles ont elles-mêmes définis », souligne le Pr Nisand. Le questionnaire de satisfaction est proposé aux patientes trois jours puis trois mois après leur accouchement.
 
En plus de l'évaluation, Maternys permet également d'améliorer l'information aux patientes. Sous forme de vidéos didactiques, le site propose aux futures mères des informations à chaque stade de la grossesse, classées en différents thèmes.
 
Une dizaine de maternités ont d'ores et déjà obtenu le label du CNGOF. Quelques 80 autres demandes sont en cours d'instruction. La liste des maternités labellisées est publiée sur le site du CNGOF.
 

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers