Un conducteur a foncé dans 4 infirmiers en pause à l’hôpital d’Aulnay-sous-Bois, hier matin

Article Article

Un homme armé a tenté de percuter quatre infirmiers sur le parking de l’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois, dimanche 16 juin matin, selon les informations de TF1. L’agresseur a été interpellé et placé en garde-à-vue. Il était en possession d’un chargeur d’armes à feu.

Un conducteur a foncé dans 4 infirmiers en pause à l’hôpital d’Aulnay-sous-Bois, hier matin

© IStock

Comment protéger les soignants ? Comment sécuriser les hôpitaux ? Le dimanche 16 juillet, des faits graves se sont produits devant l'entrée des urgences de l'hôpital intercommunal Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. Il est tout juste 6h30, quatre infirmiers sont en pause devant le bâtiment. Un individu au volant d'une voiture a tenté de leur foncer dessus volontairement.

Les quatre soignants ont pris la fuite. Heureusement aucun d’entre eux n’a été renversé. Les témoins présents ont immédiatement alerté la police, en mentionnant que le conducteur pourrait être en possession d'une arme.

L’agresseur n’a pas donné d’explication sur son acte pendant sa garde-à-vue

Lorsque les agents sont arrivés sur les lieux, ils ont sorti leurs armes de service et encerclé le véhicule tout en pointant le conducteur. L'homme a coopéré, montré ses mains et s'est finalement laissé appréhender. Il a également informé les policiers qu'il détenait bien un chargeur d'arme contenant des cartouches.

Interrogé par les agents, il a affirmé ne pas savoir d'où venaient ces objets. Par ailleurs, il n'est pas titulaire d'un permis de conduire. Le chauffard n'a pas donné d'explication quant à son acte pendant sa garde à vue, qui s'est poursuivie jusqu'à ce lundi 17 juillet au matin.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/violence-contre-les-soignants-francois-braun-prone-la-tolerance-zero-et-les-syndicats-lui

Les infirmiers ont choisi de ne pas porter plainte. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour "violences volontaires avec arme par destination (utilisation de sa voiture, NDLR) sur personne exerçant une mission de service public", "possession d'une arme de catégorie D" et "conduite sans permis de conduire". Les investigations sont menées par le commissariat de Villepinte.

Ces faits rappellent douloureusement l’attaque de l’infirmière Carène Mezino, poignardée à mort au CHU de Reims en mai dernier.

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers