Strasbourg : gros bug au concours de PACES !

Le classement des candidats aux concours de Paces de la faculté de médecine de Strasbourg a dû être modifié suite à un problème de calcul de coefficient, selon nos confrères des Dernières Nouvelles d'Alsace.

Cette année, 1 701 étudiants ont passé le concours Paces de la faculté de médecine de Strasbourg. La procédure, qui compte trois étapes (classement, affectation provisoire et délai de réflexion pour les modifications de filières) arrivait à son terme.
 
Mais le classement des candidats aux concours de Paces a dû être modifié lorsque la faculté a découvert ce lundi qu’un coefficient n’avait pas été pris en compte dans une des onze matières passées par les candidats, ont révélé nos confrères des Dernières Nouvelles d'Alsace.

Les délais et les conditions sont très contraints

Le problème est survenu sur une matière commune passée par les 1 701 candidats. « Toutes les filières étaient impactées. Nous avons pris la décision de recommencer la procédure de classement », témoigne Samuel Bitsch, responsable administratif à la faculté de médecine.
 
Et d’expliquer les raisons de cette erreur presque incroyable, et sa découverte tardive : « Les délais et les conditions sont très contraints, nous avons 12 000 copies à traiter et les étapes sont multiples. »

Délai de réflexion accordé

Les nouveaux classements ont été affichés ce mardi soir, les affectations provisoires seront connues vendredi 28 juin, le délai de réflexion est accordé jusqu’au lundi 1er juillet, les affectations définitives seront affichées mardi 2 juillet.
 
« Il est fort probable que cette modification aboutisse à des situations plus défavorables. Nous avons pleinement conscience de l’impact personnel que cela provoquera pour certains d’entre vous », a admis Samuel Bitsch qui a présenté ses « sincères excuses » aux étudiants impactés.
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Ca va télésoigner sec
Pour l’ANEMF, il faut tout remettre à plat
Que le meilleur gagne !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.