Situation explosive à l’internat de la Timone

Un cas de toxi-infection alimentaire collective (Tiac) est signalé du côté du self de la Timone, à Marseille. Le repas de lundi midi semble mal passer pour plusieurs personnels paramédicaux et des internes.
 

Le Syndicat autonome des internes de Hôpitaux de Marseille (SAIHM) a signalé une toxi-infection alimentaire collective (Tiac) chez des internes et personnels paramédicaux de la Timone (AP-HM), qui ont déclaré des troubles digestifs. La contamination serait intervenue au self du personnel de l’hôpital marseillais, le 8 avril, lors du repas de midi. Le syndicat a eu vent de 15 cas avérés et 11 déclarés, sur environ 500 repas préparés ce jour-là.
 

« Toute personne concernée par les symptômes doit s’adresser à la médecine du travail de la Timone, nous envoyer un mail à [email protected] et réaliser une coproculture », indique le SAIHM. La communication des hôpitaux de Marseille précise quant à elle à What’s up Doc qu’à ce jour, une seule personne se serait présentée à la médecine du travail sur 24 présentant des troubles digestifs. Rien de bien méchant donc, en dehors d’un mauvais moment à passer.

Un incident rapidement évacué

L’AP-HP va à la pêche aux infos : suivant la procédure, une enquête interne a été ouverte. L’ARS Paca a également été avertie. Des analyses sur les denrées ont été commandées auprès d’un prestataire extérieur, afin de déterminer l’origine de l’intoxication.
 
« Tant que l’enquête n’est pas réalisée et que l’origine de la contamination n’est pas trouvée, nous vous déconseillons fortement de prendre votre repas du midi au self de la Timone », suggère le syndicat marseillais. Certains auraient peut-être supprimé la première partie de cette phrase. Mais on ne va pas forcément au self du personnel par choix…
 
What’s up Doc souhaite un bon rétablissement à toutes les victimes, en espérant qu’ils se remettent vite en selle. Pour prendre une pause, c’était malheureusement leur seule solution…
 

Portrait de Jonathan Herchkovitch

Vous aimerez aussi

Les internes américains transformés en souris de labo
Le CHU de Limoges demeure 28ème CHU du Classement What’s Up Doc

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.