Serment d'Hippocrate : aux suivants !

Les pratiques parisiennes en médecine générale

Ford n'aurait pas renié l'efficacité du passage des thèses de médecine gé à Paris...

 

Pour améliorer la productivité des soutenances de thèses de médecine générale à Paris, et au vu du grand nombre d'internes se bousculant à la fin de l'été devant les jurys, le taylorisme a dû remplacer l'individualisme. En effet, il arrive que les internes passent leur thèse trois par trois, et qu'au moment du serment, un seul lise l'émouvant texte, prononcé par des générations et des générations de médecins depuis son écriture par Hippocrate au 4ème siècle avant J-C.

Plus de détails dans le dernier numéro de What’s Up Doc !

 

Source: 

Sarah Balfagon

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

De l'intérêt du numerus clausus face à la libre circulation européenne...
Le point de vue du Pr Antoine Tesnière

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.