Quand Lariboisiere sert de cache pour un trafic de passeport 

L'auscultation de la presse a révélé ceci : un hôpital parisien qui sert de recel...

La misère est un juteux business. Et les hôpitaux, à leur insu, parfois y participent. C'est ce que révèle le Parisien dans son édition du 26 juillet. Des voleurs de passeport et de cartes d'identité à Barbes avaient pris la fâcheuse habitude de cacher leurs larcins à... l'hôpital Lariboisière. Les pièces d'identité volées étaient ensuite revendues à l'intention de migrants provenant aussi bien de Turquie que de Grèce. Huit personnes ont été interpellées. Les sommes générées par ce trafic se chiffrent en dizaines de milliers d'euros... La suite ici

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le site controversé propose des téléconsultations en accès libre pour dépister les porteurs du CoVid-19. 
Les économistes Brigitte Dormont et Anne-Laure Samson ont ausculté les revenus des libéraux

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.