Plus de 10% d’augmentation du CA pour Orpéa, ok, tout va bien !

Article Article

Le groupe Orpea, dans la tourmente depuis la sortie en janvier du livre-enquête "Les Fossoyeurs", a publié avant-hier un chiffre d'affaires en forte hausse au premier semestre, tiré par le dynamisme de ses cliniques et malgré les difficultés des maisons de retraite en France.

Plus de 10% d’augmentation du CA pour Orpéa, ok, tout va bien !

De janvier à juin, le spécialiste français des cliniques privées et des maisons de retraite a réalisé un chiffre d'affaires de 2,3 milliards d'euros, en hausse de 11,7%, selon un communiqué.

Le groupe présent dans 23 pays et qui gère plus de 350 établissements en France a vu son activité se renforcer alors qu'elle était encore affectée par la pandémie à la même période l'an dernier.

Orpea a notamment bénéficié d'une "bonne dynamique de l'activité dans les cliniques tant en France qu'à l'international, ainsi que dans les maisons de retraite hors de France", détaille le groupe dans son communiqué.

Le chiffre d'affaires a aussi profité de la contribution de plusieurs acquisitions.

Les cliniques ont enregistré "un taux d'occupation en progression"

Laurent Guillot, le nouveau directeur général du groupe, a salué "un niveau d'activité solide".

Dans le détail, en France, les cliniques ont enregistré "un taux d'occupation en progression" par rapport à la même période de l'exercice précédent. En revanche, "le contexte de crise" a entraîné "un fléchissement du taux d'occupation entre février et avril" des maisons de retraite du groupe. Il a été suivi d'une "stabilisation depuis début mai" et "d'une légère amélioration depuis début juin".

Le groupe Orpea est plongé dans la tourmente depuis la parution en janvier d'un livre-enquête, "Les Fossoyeurs", qui l'accuse de maltraitances envers les résidents, de fraudes comptables et de pratiques contestables en matières de ressources humaines.

La justice a ouvert en avril une enquête préliminaire pour maltraitance institutionnelle et infractions financières, à la suite d'un signalement par le gouvernement.

Orpea a souligné avant-hier "sa confiance dans sa capacité à maintenir une dynamique solide de croissance du chiffre d'affaires" sur l'ensemble de l'exercice 2022. Le groupe a toutefois rappelé que sa rentabilité opérationnelle serait affectée "par l'environnement inflationniste".

Il fait face également "à des charges et dépenses exceptionnelles liées à la gestion de la crise et de ses conséquences".

Orpea, qui tiendra son assemblée générale le 28 juillet, publiera ses résultats du premier semestre le 21 septembre.

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers