Mulhouse, Colmar, Strasbourg : dans l’Est, pluie de plans blancs

Les hôpitaux haut-rhinois de Colmar et Mulhouse, suivis par le CHRU de Strasbourg ont annoncé avoir déclenché le plan blanc. 

Les hôpitaux haut-rhinois de Colmar et Mulhouse, « confrontés à une évolution rapide » du Covid-19 dans un département qui a le taux d'incidence le plus élevé du Grand Est, ont déclenché mercredi leur « Plan blanc », ont-ils annoncé dans un communiqué.

« Pour faire face à un besoin de lits Covid important, les deux établissements se réorganisent pour recréer des unités dédiées à la prise en charge de ces patients », ce qui nécessite « dans certains cas de différer des activités de soins programmés », indiquent le Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace (GHRMSA) et les Hôpitaux civils de Colmar (HCC).

« Dans ce contexte particulier, les directions des deux établissements publics de santé décident de déclencher leur Plan blanc à partir (de) mercredi » afin « d'assurer au mieux la continuité des soins », poursuivent-ils.

Le Plan blanc permet la déprogrammation d'opérations non urgentes et de solliciter des renforts de personnels.

Déjà mis à très rude épreuve par l'épidémie de Covid-19 lors de la première vague en 2020 dont Mulhouse fut l'épicentre, les deux établissements sont de nouveau « confrontés à une évolution rapide de l'épidémie », indiquent-ils.

Le Samu du Haut-Rhin enregistre ainsi une hausse des appels liés au Covid, avec « plus de 20% des appels journaliers » qui concernent cette pathologie, selon la même source.

Le nombre de passages dans les services d'urgence augmente également, ajoute le communiqué.

L'hôpital de Mulhouse avait brièvement déclenché le Plan blanc fin septembre-début octobre, en raison notamment du manque de soignants dans cet établissement ou près de 170 salariés non vaccinés étaient alors suspendus.

Selon les derniers chiffres du site CovidTracker, le taux d'incidence dans le Haut-Rhin atteint 410 contre 311 pour la France.

Plan blanc aussi pour le CHRU de Strasbourg

Le CHRU de Strasbourg, confronté à « l'augmentation continue des hospitalisations de patients covid », a annoncé jeudi déclencher lui aussi le plan blanc, afin d'être en mesure de mobiliser des moyens supplémentaires face à la nouvelle vague épidémique.

« Le nombre de patients hospitalisés a doublé en l'espace de 15 jours et correspond au pic atteint en mai 2021 avec 74 patients, dont 18 en réanimation », indique le CHRU dans un communiqué.

Ces hospitalisations s'ajoutent à un contexte hospitalier « en forte tension », précise l'hôpital, avec « plus de 650 dossiers de régulation par jour au Samu, dont 30-40 cas Covid et plus de 200 patients par jour aux services d'urgences ».

Il s'agit du troisième plan blanc déclenché au CHRU de Strasbourg depuis le début de la crise sanitaire, après ceux du printemps 2020, où l'Alsace avait été particulièrement touchée par la première vague, et de l'hiver 2020/2021.

Au 28 novembre, le taux d'incidence dans le département du Bas-Rhin s'élevait à 400 cas pour 100.000 habitants, bien au-dessus de la moyenne nationale à 311, selon les derniers chiffres de CovidTracker.

Ce taux départemental a été multiplié par trois en deux semaines (135,5 au 14 novembre).

Avec AFP

Portrait de La rédac'

Vous aimerez aussi

Les services de Matignon ont compris la douleur de l’hôpital de Laval en Mayenne. C’est 80 millions d’euros qui vont lui être alloués pour pallier la...

Double actualité pour le CNPH. Il est à la fois retardé de trois semaines et se lance dans une formule renouvelée plus fluide, l’occasion d’en parler...

Médecin aux urgences de l'hôpital de Draguignan (Var) qui ont dû, faute de personnel, fermer la nuit, comme d’autres hôpitaux qui adaptent leurs...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.